Devenir Premium
Se connecter
ou

Etudier les symboles dans un poème Exercice fondamental

Difficulté
2-5 MIN
1 / 2
1

On donne les vers suivants extraits du poème "La Chevelure" de Baudelaire. Quel est le symbole utilisé et comment fonctionne-t-il ? Justifier la réponse en illustrant d'exemples.

Ô TOISON, moutonnant jusque sur l'encolure !
Ô boucles! Ô parfum chargé ; de nonchaloir !
Extase ! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure,
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir !

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique !
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour, nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats ;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève !
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts

2

On donne les vers suivants extraits du poème "La Vie c'est comme une dent" de Boris Vian. Quel est le symbole utilisé et comment fonctionne-t-il ? Justifier la réponse en illustrant d'exemples.

La vie, c'est comme une dent
D'abord on y a pas pensé
On s'est contenté de mâcher
Et puis ça se gâte soudain
Ça vous fait mal, et on y tient
Et on la soigne et les soucis
Et pour qu'on soit vraiment guéri
Il faut vous l'arracher, la vie

3

On donne les vers suivants extraits du poème "Les Ingénus" de Verlaine. Quel est le symbole utilisé et comment fonctionne-t-il ? Justifier la réponse en illustrant d'exemples.

Parfois aussi le dard d'un insecte jaloux
Inquiétait le col des belles sous les branches,
Et c'étaient des éclairs soudains de nuques blanches,
Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous.

4

On donne les vers suivants extraits du poème "Chacun sa chimère" de Baudelaire. Quel est le symbole utilisé et comment fonctionne-t-il ? Justifier la réponse en illustrant d'exemples.

Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poudreuse, sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés.
Chacun d'eux portait sur son dos une énorme Chimère, aussi lourde qu'un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d'un fantassin romain.
Mais la monstrueuse bête n'était pas un poids inerte ; au contraire, elle enveloppait et opprimait l'homme de ses muscles élastiques et puissants ; elle s'agrafait avec ses deux vastes griffes à la poitrine de sa monture ; et sa tête fabuleuse surmontait le front de l'homme, comme un de ces casques horribles par lesquels les anciens guerriers espéraient ajouter à la terreur de l'ennemi.

5

On donne les vers suivants extraits du poème "À Cassandre" de Ronsard. Quel est le symbole utilisé et comment fonctionne-t-il ? Justifier la réponse en illustrant d'exemples.

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las ! las ! ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Suivant