De la Révolution française à l'EmpireDéfinitions

Assemblée nationale

L'Assemblée nationale est créée à l'issue de la réunion des députés des trois ordres aux États généraux à l'initiative du tiers état et dans le but de rédiger une constitution à partir du 17 juin 1789.

Constitution

Une constitution est l'ensemble des principes et des lois fondamentales qui définissent l'organisation d'un État.

Contre-révolution

La contre-révolution est une idéologie dont les partisans refusent les changements provoqués par une révolution. Ils mettent tout en œuvre pour revenir à la situation politique et sociale antérieure. Pendant la Révolution française, les partisans de la contre-révolution sont par exemple les royalistes, les nobles émigrés et certains clercs.

Convention nationale

La Convention nationale est une institution composée des représentants de la nation élus au suffrage universel après la chute de la monarchie constitutionnelle. Elle gouverne la Ire République de septembre 1792 à octobre 1795. D'abord dominée par les députés Girondins, elle est ensuite dirigée par les députés Montagnards.

Coup d'État

Un coup d'État est une prise de pouvoir illégale et menée au moyen de la force dans le but de faire chuter un régime politique et d'en installer un nouveau.

Directoire

Le Directoire est un régime politique républicain contrôlé par les bourgeois. Le pouvoir exécutif est confié à cinq directeurs et les représentants de la nation sont élus au suffrage censitaire.

Droit de veto

Le droit de veto (veto signifiant en latin « je m'oppose »), est une procédure mise en place dans la monarchie constitutionnelle entre 1789 et 1792. Elle permet au « roi des Français » de suspendre l'application d'une loi votée par les représentants de la nation pendant une durée maximum de 4 ans.

États généraux

Les États généraux sont une réunion des représentants des trois ordres du royaume convoqués par le roi dans le but de valider par un vote l'augmentation ou la création d'un impôt.

Girondins

Les Girondins sont un groupe de députés élus à la Convention nationale composé de républicains modérés qui privilégient la liberté et le suffrage censitaire.

Grande Peur

La Grande Peur est un mouvement insurrectionnel de l'été 1789 qui voit les paysans de province s'armer par peur d'un complot des nobles et s'attaquer aux châteaux des seigneurs afin de mettre fin à leurs privilèges.

Insurrection

Provoquée par un mécontentement, une indignation, l'insurrection est une révolte qui fait de l'utilisation de la force physique et de la violence un moyen de faire changer la situation et d'obtenir ce qui est réclamé voire de renverser le pouvoir établi.

Levée en masse

La levée en masse est un décret de la Convention nationale de 1793 qui réquisitionne les hommes répondant à un critère d'âge pour aller combattre dans les armées républicaines contre les troupes des monarchies coalisées.

Monarchie absolue de droit divin

La monarchie absolue de droit divin est une expression qui désigne une forme de gouvernement dans laquelle le roi concentre tous les pouvoirs en vertu de son droit divin. Elle n'est pourtant pas sans limite puisque les lois fondamentales du royaume s'imposent au roi.

Monarchies coalisées

Les monarchies coalisées forment une alliance composée de dix monarchies européennes gouvernées par des souverains contre-révolutionnaires qui font la guerre à la République française à partir de 1792 dans le but d'éviter la propagation des principes révolutionnaires à toute l'Europe et d'empêcher la France d'annexer de nouvelles régions.

Monarchie constitutionnelle

La monarchie constitutionnelle est le régime politique qui remplace la monarchie absolue avec la Révolution de 1789. Appliquant les principes de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs, elle transforme Louis XVI en « roi des Français » et perdure jusqu'en 1792.

Montagnards

Les Montagnards sont un groupe de députés élus à la Convention nationale composé de républicains radicaux qui privilégient l'égalité et le suffrage universel.

République

Du latin res publica (« la chose publique »), la République est un régime politique sans roi dans lequel la souveraineté appartient aux citoyens qui l'exercent directement ou par l'intermédiaire de représentants élus. En France, la Ire République est proclamée en 1792 et prend fin en 1804.

Révolution française

Située entre 1789 et 1799, la Révolution française est marquée par de brusques et profonds bouleversements politiques et sociaux. La première année de la Révolution française, 1789, est la borne chronologique qui marque la fin de l'époque moderne et le début de l'époque contemporaine.

Sans-culottes

Les sans-culottes sont originaires de Paris et de province. Ces citoyens sont des révolutionnaires radicaux attachés à la liberté, à l'égalité et au suffrage universel. Portant le pantalon plutôt que la culotte des nobles et des bourgeois et le bonnet phrygien, les sans-culottes sont les principaux acteurs des journées insurrectionnelles de la Révolution.

Séparation des pouvoirs

La séparation des pouvoirs est le principe politique selon lequel le pouvoir législatif − discuter et voter les lois −, le pouvoir exécutif − faire appliquer les lois − et le pouvoir judiciaire − juger et punir ceux qui enfreignent la loi − sont détenus par des institutions ou des personnes distinctes, évitant ainsi la concentration des pouvoirs. Lorsque c'est le cas, les pouvoirs s'équilibrent car ils jouent, l'un envers l'autre, le rôle de contre-pouvoir. La séparation des pouvoirs s'oppose à la monarchie absolue.

Souveraineté nationale

La souveraineté nationale est le principe politique selon lequel le seul pouvoir légitime est détenu par la nation. Sa traduction concrète consiste à ce que le peuple fasse les lois, directement ou par l'intermédiaire de représentants élus. La souveraineté nationale s'oppose à l'absolutisme selon lequel le roi décide les lois seul.

Suffrage censitaire

Le suffrage censitaire est un type d'élection qui ne permet de voter qu'à ceux qui payent un impôt appelé « le cens » et qui disposent donc d'un niveau de richesse atteignant un seuil fixé.

Suffrage universel

Le suffrage universel est le droit de vote donné à l'ensemble des citoyens sans condition de fortune, d'hérédité ou de capacité.

Terreur

La Terreur est une politique mise en œuvre par les députés Montagnards pendant 11 mois entre septembre 1793 et juillet 1794, elle a pour but d'éliminer physiquement tous les ennemis présumés de la Révolution et de la république. Elle est appliquée par Robespierre à la tête du Comité de Salut public et le Tribunal révolutionnaire qui condamne sans preuve. La Terreur transforme la république en dictature répressive qui fait de nombreuses victimes.

Tiers état

Le tiers état est le troisième groupe de la société d'Ancien Régime, il représente 98 % des 28 millions d'habitants que compte la France en 1789. Privés de privilèges, ses membres assument seuls les charges fiscales du royaume. Ordre hétérogène, il se compose de personnes exerçant des emplois manuels aux revenus faibles comme les paysans des campagnes et les artisans des villes mais aussi de personnes exerçant des professions intellectuelles comme les commerçants, les banquiers ou les avocats que l'on qualifie de bourgeois.