De la Révolution française à l'EmpirePersonnages

-

Jacques Necker

1732−1804

Suisse

Jacques Necker est deux fois ministre de Louis XVI et tente de réformer le régime. Il abolit notamment le servage sur le domaine royal. Devant la difficulté à faire avancer ses propositions de réforme fiscale et financière, il publie son Compte-rendu au roi en 1781 qui révèle la situation délicate du roi.

-

Louis XVI

1754−1793

Français

Roi de la dynastie des Bourbons, il est sacré en juin 1775 dans la cathédrale de Reims. Face aux crises sociales et financières, il convoque la réunion des États généraux pour le mois de mai 1789 et le peuple lui en est très reconnaissant. Face à la révolution, il joue un double jeu en laissant croire au peuple qu'il soutient les changements alors qu'il y est hostile. Pour rétablir l'absolutisme, il fait tout pour déstabiliser la monarchie constitutionnelle dans laquelle il a le titre de « roi des Français ».

-

Maximilien de Robespierre

1758−1794

Français

Élu à la Convention nationale en 1792, il est un membre influent du groupe des députés Montagnards. Militant pour une république égalitaire et guerrière, il met en œuvre la Terreur au sein du Comité de Salut public. Arrêté par les Montagnards, il est guillotiné le 28 juillet 1794. 

-

Camille Desmoulins

1760−1794

Français

Ayant échoué à être élu député du tiers état, cet avocat suit de très près les travaux des États généraux. Le 12 juillet 1789, il appelle les Parisiens patriotes à prendre les armes pour défendre la nouvelle Assemblée nationale et à porter une cocarde verte. Profitant de la liberté de la presse, il fonde le journal révolutionnaire dans lequel il écrit des articles dénonçant le suffrage censitaire et réclamant le suffrage universel. 

-

Claude Joseph Rouget de Lisle

1760−1836

Français

Officier en poste à Strasbourg, il compose le « Chant de guerre pour l'armée du Rhin » le 26 avril 1792. Entonné par les volontaires marseillais venus défendre Paris, ce chant rebaptisé La Marseillaise devient le « chant national » en 1795 mais il est interdit par Napoléon Bonaparte sous le Consulat à partir de 1799.

-

Napoléon Bonaparte

1769−1821

Français

Originaire de Corse, il fait une carrière militaire brillante qui l'amène à être nommé général des armées de la République, poste auquel il multiplie les victoires et les conquêtes. En novembre 1799, il participe à un coup d'État qui renverse le Directoire et instaure le Consulat dans lequel il joue un rôle politique central.