L'élargissement du monde (XVe - XVIe siècles) Personnages

-

Alonso de Mendoza via Wikimedia Commons

Bartolomé de Las Casas

1484 − 17 juillet 1566

Royaume d'Espagne

Bartolomé de Las Casas part aux Amériques et arrive en 1502 à la colonie d'Hispaniola (Saint-Domingue) et devient propriétaire d'une encomienda (un domaine sur lequel travaillent des Indiens et qui est attribué à un Espagnol). Par la suite, il entre dans les ordres et il est ordonné prêtre en 1510. En 1512, il part pour Cuba, où il occupe une charge d'aumônier et reçoit une nouvelle encomienda d'Indiens. Il est alors choqué par les massacres auxquels il assiste et prend conscience de la condition indigène. Il renonce à son encomienda et décide de défendre la cause des Indiens. C'est alors le combat de toute une vie qui commence pour Bartolomé. Pendant cinquante ans, il prend la défense des Indiens et lutte contre l'injustice des encomiendas. Il effectue de nombreuses traversées entre l'Espagne et le Nouveau Monde, et tente de convaincre Ferdinand puis Charles Ier. Il entre ensuite chez les Dominicains. Il finit par obtenir des mesures pour soulager le sort des Indiens : les Lois nouvelles de 1542, mais elles provoquent des révoltes chez les colons espagnols. Las Casas, alors évêque de Chiappa au Mexique, doit rentrer en Espagne en 1547. Là, il continue à lutter contre l'esclavage des Indiens. Il laisse de nombreux écrits dont des ouvrages importants consacrés aux Indiens (Historia de las Indias) et aux atrocités dont ils sont victimes (Brevissima Relación de la Destrucción de las Indias).

-

DieBuche via Wikimedia Commons

Christophe Colomb

1451 − 20 mai 1506

Christophe Colomb est un navigateur originaire de Gênes en Italie qui s'installe au Portugal et découvre la cartographie et Géographie de Ptolémée. Il a le projet de trouver par l'ouest et l'Atlantique une route vers les Indes et pour le mettre en place, il tente de convaincre le roi du Portugal, mais en vain. Finalement, c'est la reine d'Espagne Isabelle de Castille qui lui fournit une flotte de trois caravelles, avec le titre d'amiral et de gouverneur général des îles et continents à découvrir. Il part le 3 août 1492. Le 12 octobre 1492, il atteint les Antilles, persuadé d'avoir atteint les Indes orientales. De retour en Espagne (15 mars 1493), il est accueilli avec les honneurs. Il repart rapidement pour un second voyage et découvre alors la Dominique, la Guadeloupe, Porto-Rico, la Jamaïque et la côte sud-ouest de Cuba. Mais les relations entre les Espagnols et les Indiens sont difficiles et des indigènes sont massacrés. Il entreprend un troisième voyage mais il est renvoyé en Espagne et perd ses fonctions de vice-roi et de gouverneur. Il parvient à mettre sur pied une quatrième et dernière expédition en 1502 et longe la côte de l'Amérique centrale. De retour en 1504, il meurt deux ans plus tard dans la misère. Toute sa vie, Christophe Colomb a cru être arrivé aux Indes orientales.

-

Escarlati via Wikimedia Commons

Hernán Cortés

Vers 1485 − 2 décembre 1547

Royaume d'Espagne

Issu de la petite noblesse campagnarde, Cortés devient conquistador et participe à la conquête de Cuba (1511 − 1514). Il obtient le commandement d'une ambitieuse expédition vers le Nouveau Monde (Mexique). Il arrive avec onze navires au Yucatán en 1519 et fonde Veracruz. Il écrase les Indiens de Tlaxcala qui se soumettent et se convertissent. Il débarque ensuite sur les terres de l'empereur aztèque Moctezuma. Animé par la convoitise et persuadé de trouver de l'or, il oblige ses troupes à le suivre à l'intérieur de l'Empire aztèque et marche vers la capitale, Tenochtitlán. En 1520, Cortès s'empare de l'empereur Moctezuma qui reconnaît la souveraineté du roi d'Espagne Charles Quint. Les Indiens de Tenochtitlan se révoltent contre les violences espagnoles et Moctezuma, envoyé pour les apaiser, est lapidé par les siens et meurt quelques jours plus tard. Cortès et ses hommes doivent fuir la capitale le 1er juillet 1520. Cortés réorganise ses troupes, attaque et détruit la capitale en août 1521, et fait prisonnier le dernier empereur aztèque Cuauhtémoc (exécuté en 1524). Cortés, qui ordonne la reconstruction de la capitale rebaptisée Mexico, est nommé gouverneur de la Nouvelle-Espagne par Charles Quint en 1522. En 1527, il doit se rendre en Espagne et revient en 1530 au Mexique. Fatigué des intrigues qui se nouent à son propos, il se retire sur ses terres. Cortés revient en Espagne en 1540, mais il est accueilli avec froideur et doit participer au siège d'Alger, ordonné par Charles Quint, qui tourne à l'échec. Il vit alors dans une semi-disgrâce et meurt isolé en 1547.

-

Daniel Villafruela via Wikimedia Commons

Vasco de Gama

1460/1469 − 24 décembre 1524

Royaume du Portugal

Le roi du Portugal fait appel à Vasco de Gama, un navigateur d'excellente réputation, pour découvrir une nouvelle route des épices. Vasco de Gama organise alors une expédition et découvre une nouvelle route des Indes en contournant l'Afrique. Il part du Portugal le 8 juillet 1497, il atteint le cap de Bonne-Espérance au sud de l'Afrique, le Mozambique en 1498 et finalement Calicut en mai, sur la côte des Indes. Nommé amiral des Indes par le roi, il entreprend une seconde expédition en 1502, fonde des comptoirs portugais sur les côtes africaines (Mozambique) et établit un premier comptoir commercial portugais aux Indes, à Cochin. Il est nommé vice-roi des Indes portugaises en 1524.

-

Dantadd via Wikimedia Commons

Fernand de Magellan

1480 − 27 avril 1521

Royaume du Portugal

Navigateur portugais, Magellan participe à une expédition aux Indes puis en Afrique, avant de passer au service de l'Espagne en 1517. Le roi Charles Ier accepte de financer le projet de circumnavigation de Magellan : atteindre les Indes (les Moluques) en passant par l'ouest et en contournant l'Amérique, puis rentrer en contournant l'Afrique. Cinq navires sont confiés à Magellan. Les navires partent de Séville le 10 août 1519. Il découvre, en octobre, le détroit qui porte désormais son nom (détroit de Magellan) puis traverse un grand océan qu'il nomme Pacifique et parvient après de longs mois de navigation aux Philippines en 1521. Mais il est tué lors d'affrontements avec des populations indigènes dans les îles. L'expédition se poursuit et deux navires arrivent à destination des Moluques. Un seul parvient à rentrer, le Victoria, qui revient en Espagne en septembre 1522 après avoir contourné l'Afrique. Le premier tour du monde est ainsi réalisé, après trois ans de navigation.

-

Bot via Wikimedia Commons

Mehmet II

30 mars 1432 − 3 mai 1481

Empire ottoman

Sultan ottoman de 1444 à 1446 puis de 1451 à 1481, Mehmet II est surnommé "le Conquérant". En 1453, il prend Constantinople ; cet événement marque la fin de l'Empire byzantin. Il occupe ensuite la Serbie et la Bosnie. Il mène une longue guerre contre Venise et attaque l'Autriche et la Hongrie à plusieurs reprises. Il fait la conquête de la Crimée et des îles Ioniennes. Il est connu également pour les magnifiques monuments qu'il a fait édifier dans l'Empire ottoman, notamment la mosquée de Fatih à Istanbul (l'ancienne Constantinople).

-

Wikimedia Commons

Moctezuma II

1466 − juin 1520

Empire aztèque

Moctezuma est le souverain de l'Empire aztèque de 1502 à 1520. Sous son règne, l'Empire connaît l'invasion espagnole de Cortés. Face à la force de l'envahisseur, il tente de négocier, mais Cortés envahit l'empire et entre dans la capitale, Tenochtitlan. Devenu otage de Cortés, Moctezuma reconnaît la souveraineté de Charles Quint. Quand les Indiens de la capitale se révoltent contre les violences espagnoles, il est envoyé pour les apaiser, mais il est lapidé et meurt quelques jours plus tard. En 1521, la capitale aztèque est détruite. Elle est reconstruite et rebaptisée Mexico par les Espagnols.

-

Charles Quint

24 février 1500 − 21 septembre 1558

Empire de Charles Quint

Charles Quint est né à Gand dans le comté de Flandre. Il est l'héritier de quatre dynasties européennes très puissantes, ce qui lui permet d'accumuler les titres suivants : roi d'Espagne, roi des Pays-Bas, roi de l'Autriche et roi de Naples. Il est élu empereur du Saint Empire romain germanique en 1519. La possession de l'ensemble de ces territoires ne répond cependant pas à une volonté de l'empereur, elle est le résultat involontaire d'une politique d'alliance matrimoniale.
Sous son règne, les Espagnols font la conquête de leur empire colonial dans les Amériques (Amérique centrale et Amérique du Sud, à l'exception du Brésil qui est aux mains des Portugais). Souverain chrétien le plus puissant d'Europe au début du XVIe siècle, il mène de nombreuses batailles contre les "infidèles" (les musulmans) et il affronte l'opposition récurrente du roi de France, François Ier. Malgré une lutte farouche contre cette nouvelle religion, il ne parvient pas endiguer la naissance et la progression du protestantisme au sein de son empire puis de l'Europe.

-

Redman19 via Wikimedia Commons

Soliman le Magnifique

6 novembre 1494 − 7 septembre 1566

Empire ottoman

Soliman, (ou Süleyman) surnommé le Magnifique par les Occidentaux, et le Législateur par les Turcs, est sultan de l'Empire ottoman de 1520 à 1566. Il succède à son père Sélim Ier et se lance dans une grande politique de conquête : il prend Belgrade en 1521 et Rhodes en 1522. Il parvient à vaincre les Hongrois en 1526 à la bataille de Mohács au cours de laquelle le roi de Hongrie trouve la mort. Pendant la lutte pour la succession, il impose Szapolyai, rival de l'archiduc d'Autriche Ferdinand. Szapolyai, le nouveau roi de Hongrie, rend hommage à Soliman et devient son allié. En 1529, le sultan attaque l'Autriche mais échoue au siège de Vienne. Il se tourne alors vers la Perse qu'il occupe en partie en 1534. Après la mort de Szapolyai, la guerre en Hongrie reprend et Soliman doit repousser les armées autrichiennes et laisser une présence militaire permanente. Des négociations de paix aboutissent à un statu quo dans la région en 1562. Sous le règne de Soliman, l'Empire ottoman développe sa puissance navale et la flotte ottomane devient une menace en Méditerranée pour les intérêts occidentaux. Pendant son règne, il encourage les lettres et les arts et l'Empire connaît alors une période brillante de son histoire. À la fin de son règne, pour mettre fin aux conflits entre ses fils, il en fait exécuter deux (en 1553 et en 1561) et désigne comme successeur son fils Sélim.