Le Consulat et l'Empire napoléonien de 1799 à 1815 Personnages

-

Napoléon Bonaparte

1769−1821

Français

Acteur central du coup d'État qui renverse le Directoire et instaure le Consulat le 10 novembre 1799, il dirige la République de façon autoritaire au poste de Premier consul jusqu'en 1804. Sacré empereur des Français le 2 décembre 1804, il instaure une dictature impérialiste. Vaincu par les monarchies européennes coalisées, il abdique une première fois en 1814 puis une seconde fois après l'épisode des Cents-Jours et la défaite de Waterloo en 1815. Il meurt exilé sur l'île de Sainte-Hélène, dans l'Atlantique, au large de l'Afrique, en 1521. En 1840, son corps est rapatrié en France et déposé dans un immense monument funéraire sous le dôme des Invalides, à Paris.

-

Pie VII

1742 − 1803

Français

Pape de 1800 à 1823, il signe le Concordat que lui soumet le Premier consul Napoléon Bonaparte en 1801. Il sacre l'empereur Napoléon Ier dans la cathédrale Notre-Dame de Paris le 2 décembre 1804. Refusant l'annexion des États pontificaux à l'Empire français, il est arrêté et emprisonné par l'empereur jusqu'en 1814. 

-

Joseph Bonaparte 

1768 − 1844

Français

Frère aîné de Napoléon Bonaparte, il est nommé par l'empereur roi de Naples en 1806 puis roi d'Espagne et des Indes en 1808. 

-

Jérôme Bonaparte 

1784 − 1860

Français

Frère cadet de Napoléon, il est nommé roi de Westphalie par l'empereur en 1807. 

-

Joseph Fouché

1759−1820

Français

D'abord favorable aux idées des Girondins au début de la République, il bascule dans le camp des Montagnards pendant la Terreur et organise les massacres de Lyon en 1793. Sous le Consulat puis l'Empire, il est le ministre de la Police de Napoléon.