Identifier les facteurs cinétiques dans une réactionExercice

L'éthanoate d'éthyle est un ester qui peut réagir avec de l'eau. Cette réaction produit de l'acide éthanoïque et de l'éthanol. On fait réagir 1,0 mol d'eau et 1,0 mol de cet ester, à température ambiante. Au bout de 3 h il s'est formé 0,1 mol d'acide éthanoïque.

Quand on effectue la même transformation mais à 40°C, la même quantité de matière d'acide éthanoïque apparaît au bout d'une heure.

Quel est le facteur cinétique ici ?

On réalise une série de trois expériences entre les ions thiosulfate et oxonium, de même concentration C, dans des conditions différentes et on mesure à chaque fois le temps de demi-réaction :

Expérience Conditions Temps de demi-réaction (min)
1 T = 20°C et C = 1,5 mol·L−1 3,0
2 T = 30°C et C = 1,5 mol·L−1 1,5
3 T = 20°C et C = 2,0 mol·L−1 2,5

Que peut-on en conclure ?

On réalise deux expériences entre les ions H+ et du zinc solide, de même concentration C, dans des conditions différentes et on mesure à chaque fois le temps de disparition t du zinc :

Expérience État du zinc Temps t (min)
1 Poudre 5,0
2 Copeaux 60

Que peut-on en conclure ?

On réalise un mélange à 20°C de 10 mL d'une solution de peroxodisulfate de sodium et 10 mL d'une solution de d'iodure de potassium. La réaction produit du diiode qui est brun. Le mélange est placé dans un bain thermostaté.

Que peut-on en conclure ?

En faisant réagir du diiode de concentration C sur du zinc solide en excès, on observe l'apparition d'ions zinc Zn^{2+}. La réaction s'effectue à 20°C et le temps de demi-réaction vaut 15 min.

Quelle supposition est la plus vraisemblable ?

La concentration de l'eau de Javel est définie par son degré chlorométrique (°chl). Une eau de Javel a une concentration initiale de 50°chl, elle est susceptible de se décomposer.

Que peut-on en conclure ?

Exercice précédent