Seconde 2015-2016
Kartable
Seconde 2015-2016

Dialogue

Le dialogue est l'échange verbal entre deux ou plusieurs personnages. À travers celui-ci, le spectateur doit comprendre le déroulement de la pièce.

Les Fourberies de Scapin de Molière s'ouvre sur un dialogue entre Octave et Sylvestre. Ces deux personnages discutent de l'arrivée prochaine du père d'Octave. Cette scène informe le spectateur du contexte de la pièce.

Réplique

Une réplique est une suite de phrases dites par un personnage.

La première réplique dite par Octave dans Les Fourberies de Scapin est "Ah ! Fâcheuses nouvelles pour un cœur amoureux ! Dures extrémités où je me vois réduit ! Tu viens, Sylvestre, d'apprendre au port que mon père revient ?"

Quelques répliques spécifiques :

  • La tirade est une suite longue. Le discours est monopolisé un temps par un personnage. Les autres personnages présents sur scène sont à l’écoute. Elle est l'occasion pour son locuteur de développer une idée, un sentiment.
  • Le récit théâtral est une tirade prononcée par un messager qui expose aux autres.
  • La répartie est une réplique très courte.
  • La stichomythie est une série de répliques très courtes.

Monologue

Le monologue est une réplique pour laquelle le personnage est seul sur scène.

Dans Le Cid de Pierre Corneille, le personnage de Rodrigue se livre à un monologue. Seul sur scène, il évoque sa situation et le dilemme auquel il doit faire face.

Quelques monologues spécifiques :

  • Le soliloque, lorsque le personnage divague seul.
  • Les stances, qui se donnent à entendre comme des poèmes que le personnage déclame.
  • L'aparté, qui intervient dans un dialogue : le personnage expose ses pensées à voix haute. Exceptionnellement, le personnage n'est pas seul sur scène, mais le jeu du comédien le sépare symboliquement des autres personnages.
  • L'adresse au public, grâce à laquelle le personnage se tourne explicitement vers le public.

Tableau

Un tableau est un ensemble d'actions dans un même lieu et une même époque.

La comédie-ballet Le Bal des voleurs de Jean Anouilh est une pièce divisée en tableaux.

Scène d'exposition

La scène d'exposition est la scène qui présente au spectateur le lieu, l'époque et l'intrigue de la pièce. Cela ne lui est pas explicitement précisé, mais le spectateur le devine grâce aux costumes, aux décors, et surtout à l'interaction des personnages.

La première scène de George Dandin de Molière est une scène d'exposition. Dans celle-ci, le personnage éponyme parle directement au spectateur. Il explique sa situation maritale : il a épousé une femme noble alors qu'il appartient à la bourgeoisie et cette situation lui cause de nombreux ennuis.

Noeud

Le nœud est un terme qui se réfère à l'arrivée des péripéties dans la pièce.

Dans Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, le nœud de la pièce est annoncé Acte II scène 6 lorsque Cyrano, sur le point d'avouer à Roxane l'amour qu'il lui porte, apprend que cette dernière est amoureuse d'un jeune homme prénommé Christian.

Péripéties

Les péripéties constituent le corps de la pièce : il s'agit d'un enchaînement d'événements qui troublent le déroulement de la pièce. Lorsque les péripéties se multiplient, on les désigne par le terme de rebondissements.

Dans Le Cid de Pierre Corneille, le duel entre Rodrigue et le Comte, la plainte de Chimène auprès du roi, et le duel entre Rodrigue et Don Sanche sont des péripéties.

Théâtre de l'absurde

Le théâtre de l'absurde est un courant qui émerge au milieu du XXe siècle. Il se caractérise par le refus de la plupart des règles théâtrales et une réflexion sur le monde contemporain aboutissant à une perte totale des repères.

La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco est une pièce de théâtre qui appartient au théâtre de l'absurde. Elle relate un dîner entre les Martin et les Smith. Mais la conversation semble vide de sens et les événements s'enchaînent sans logique.

Comédie

La comédie est un genre théâtral qui vise à amuser le spectateur, notamment en se moquant des mœurs de son temps. Elle existe depuis l'Antiquité.

Les Précieuses ridicules est une comédie de Molière. Cette pièce tourne en dérision les adeptes du mouvement précieux au XVIIe siècle.

Farce

La farce est une courte pièce comique, dont les thématiques sont matérialistes et souvent grossières. Le registre comique se manifeste dans l'emploi de mots en langage populaire (comme les patois utilisés par les paysans), des jeux de mots en rapport avec la scatologie ou la sexualité, des rebondissements, des bagarres, etc.

La Farce du Cuvier, composée au Moyen Âge, met en scène les aventures d'une femme bien décidée à imposer sa domination sur son mari. Cette dernière lui a imposé une liste de tâches ménagères à réaliser. Mais elle tombe dans le cuvier (une grande bassine qui sert à la blanchisserie) et le mari en profite pour obtenir l'annulation des tâches et un retour de son statut à celui d'époux obéi et respecté.

Tragédie

La tragédie est un genre théâtral typique du XVIIe siècle, qui met en scène la confrontation de personnages de noble condition, dont le destin est condamné. Elle vise à émouvoir le spectateur, et à lui faire éprouver de la terreur et de la pitié.

Médée, pièce de Pierre Corneille de 1635, est une tragédie. L'héroïne est tiraillée entre l'amour qu'elle porte à ses enfants et son désir de vengeance vis-à-vis de leur père. Médée finit par tuer ses enfants et leur père se suicide.

Drame bourgeois

Le drame bourgeois est un genre théâtral typique du XVIIIe siècle. Les personnages sont de condition bourgeoise, les rebondissements y sont nombreux et rocambolesques.

La Mère Coupable (1792) est un drame bourgeois de Beaumarchais.

Drame romantique

Le drame romantique est caractéristique du XIXe siècle. Il se définit par une opposition à tous les usages de la tragédie classique : il ne respecte ni les règles de bienséance ni celles de la vraisemblance.

Lorenzaccio d'Alfred de Musset est un drame romantique. Le récit se déroule sur plusieurs semaines, dans différents lieux, à Florence, à Sienne et à Venise. Les règles classiques de vraisemblance ne sont donc pas respectées.

Registre tragique

Le registre tragique se manifeste par l'expression du désespoir d'un personnage enfermé dans un destin qu'il ne peut éviter.

Au début de Phèdre de Jean Racine, Œnone pousse Phèdre à avouer la raison pour laquelle elle se laisse dépérir. Phèdre lui répond dans un registre tragique.

Registre comique

Le registre comique se manifeste par un décalage qui suscite le rire chez le destinataire.

Dans Les Fourberies de Scapin de Molière, la scène du sac relève du registre comique.

Registre pathétique

Le registre pathétique consiste à susciter la pitié chez le spectateur vis-à-vis d'un ou de plusieurs personnages.

Dans Bérénice de Jean Racine, la scène des adieux entre Titus et Bérénice relève du registre pathétique.

pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.