Seconde 2016-2017
Kartable
Seconde 2016-2017

Citoyenneté et démocratie à Athènes (Ve -IVe siècle av. J-C)

Athènes, puissante cité du monde grec, est une démocratie directe. Elle possède de nombreuses institutions et la plus importante est l'assemblée des citoyens, l'ecclésia. La citoyenneté athénienne, qui offre des avantages et comporte des devoirs, est une citoyenneté fermée. Beaucoup d'Athéniens sont exclus de la citoyenneté.

Cette démocratie est aussi critiquée et rencontre des périodes de crise pendant lesquelles son existence est remise en cause.

I

La démocratie athénienne

A

La cité d'Athènes

1

Le territoire athénien

Le territoire de la cité d'Athènes, l'Attique, est l'un des plus vastes du monde grec antique. Il est composé de différents éléments :

  • La ville d'Athènes regroupe environ 300 000 habitants au Ve siècle avant J.-C.
  • Une campagne utilisée pour l'agriculture
  • Un port très dynamique, le Pirée
  • Des villes et des villages sur l'ensemble du territoire
  • Des mines d'argent à proximité du Mont Laurion

À l'intérieur de la ville d'Athènes, on retrouve une organisation identique aux autres cités grecques :

  • Une place centrale dans laquelle se déroule les activités commerciales et politiques : l'Agora.
  • Un espace religieux où sont situés les temples, l'Acropole, qui se trouve sur une colline.
  • Des remparts qui encerclent la ville et qui, à partir de 480 avant J.-C., entourent la route menant au port du Pirée ainsi que le port lui-même
  • La colline de Pnyx où se réunissent et votent les citoyens athéniens.
2

Une cité puissante

Athènes est une des cités les plus puissantes du monde grec. Elle va affirmer sa supériorité suite à une série de victoires lors des guerres médiques, c'est-à-dire les guerres opposants les cités grecques à l'Empire perse :

  • Les Athéniens apportent tout d'abord leur soutien à des cités grecques situées en Asie Mineure qui se révoltent contre l'Empire perse qui les contrôle.
  • Les Perses mènent une expédition punitive contre Athènes et débarquent à Marathon en 490 avant J.-C. Cette bataille qui engage les hoplites athéniens se termine par une défaite des Perses.
  • Ces derniers attaquent de nouveau Athènes dont la population s'est échappée. L'Attique et la ville d'Athènes sont dévastées par les Perses qui attaquent les Athéniens en mer, au large de l'île de Salamine. Grâce à une ruse du stratège Thémistocle, l'armée athénienne remporte de nouveau une victoire écrasante sur les Perses. Cette bataille s'appelle la bataille de Salamine et se déroule en 480 avant J.-C.

Après ses victoires contre les Perses, Athènes se présente comme la cité ayant sauvé le monde grec de la domination perse. Elle décide de créer une symmachie, la ligue de Délos, pour la défense des cités grecques dont elle sera l'hégémon, c'est-à-dire le chef :

  • Les cités grecques doivent fournir des navires de guerre ou de l'argent, qui est entreposé dans un premier temps sur l'île sacrée de Délos.
  • Le trésor est par la suite déplacé à l'intérieur de la ville d'Athènes et sert à financer les constructions fastueuses d'Athènes comme le Parthénon.
  • Les cités qui veulent fuir la ligue de Délos sont sévèrement punies par Athènes.
Symmachie

Une symmachie est une alliance entre plusieurs cités grecques.

La ligue de Délos (477 − 404 avant J.-C.) est une symmachie, dominée par Athènes, dont le but est la défense du monde grec face aux Perses.

B

Le fonctionnement de la démocratie athénienne

1

Une installation progressive de la démocratie

Athènes est durant l'époque archaïque une monarchie puis une aristocratie. Un ensemble de réformes vont lui permettre de devenir une démocratie progressivement.

Les réformes de Solon (594 − 593 avant J.-C.) :

  • L'apport le plus important de ces réformes est l'isonomie, c'est-à-dire l'égalité de tous les citoyens.
  • Solon répartit les citoyens en quatre classes en fonction de leur richesse.
  • Le système maintient des différences entre les individus, mais celles-ci sont désormais fondées sur la richesse et non sur la naissance, c'est-à-dire le fait d'appartenir ou pas à une famille aristocratique.

Les réformes de Clisthène (508 avant J.-C.) :

  • Clisthène réorganise l'espace civique en 10 tribus dans le but de diminuer l'influence des familles aristocratiques.
  • Il donne plus de poids à des institutions démocratiques comme l'ecclésia ou la Boulè.

La démocratie ne cesse d'évoluer durant tout le Ve et le IVe siècle avant J.-C.

2

Les institutions démocratiques

Athènes est une démocratie directe. C'est-à-dire que les citoyens athéniens prennent part directement aux décisions de la cité.

L'assemblée des citoyens, l'ecclésia, est au cœur du système démocratique athénien :

  • Elle se réunit quatre fois par mois sur la colline du Pnyx.
  • Elle vote la guerre et la paix.
  • Elle vote les lois.
  • Elle élit les magistrats.
  • Elle vote l'ostracisme, c'est-à-dire l'exclusion d'un citoyen de la cité pour plusieurs années.
  • Avant chaque décision, un débat est organisé dans lequel chaque citoyen peut prendre la parole.
  • Toutes les décisions sont prises à la majorité par un vote à main levée.

La cité de Mytilène, membre de la Ligue de Délos, se révolte contre Athènes en 428 avant J.-C., pendant la guerre du Péloponnèse. Dans un premier temps, les citoyens athéniens réunis sur la colline du Pnyx votent la mort des hommes de la ville et l'esclavage pour les femmes et les enfants. Le lendemain, ils souhaitent revenir sur cette décision qui leur semble cruelle. Cléon, orateur très écouté du peuple, en appelle à la sévérité afin que cette punition soit un exemple pour les autres cités de la ligue de Délos. Un autre citoyen, Diodotos, intervient pour soutenir le contraire ; selon lui la clémence d'Athènes lui permettra d'affermir son autorité en apparaissant comme une cité bienveillante. C'est finalement à une courte majorité que la cité de Mytilène est épargnée.

La Boulè est un conseil :

  • Il est composé de 500 citoyens (les Bouleutes) tirés au sort (50 par tribus).
  • Parmi les Bouleutes, 50 Prytanes assurent un rôle central dans la Boulè.
  • Il peut proposer des projets de lois à l'ecclésia.
  • Il surveille le travail des magistrats.

L'Héliée est un tribunal :

  • Il est composé de 6000 citoyens, les Héliastes, tirés au sort.
  • Chaque citoyen peut saisir ce tribunal.

L'Aréopage est une ancienne institution judiciaire aux mains des membres des classes fortunées, chargée de veiller à "conserver les lois". Elle perd des compétences judiciaires durant le Ve siècle au profit de l'Héliée et de la Boulè.

-
Plan de la ville d'Athènes
3

Les magistrats

Il y a environ 700 magistrats à Athènes et ils ont un rôle essentiel :

  • Ils sont tirés au sort parmi les citoyens ou parfois élus pour un an.
  • Ils s'occupent du fonctionnement de la cité et appliquent les lois.
  • Ils exercent leur fonction de manière collégiale (en groupe).
  • Les plus importants sont les stratèges qui sont élus et qui contrôlent l'armée.
  • Les archontes ont des compétences religieuses et judiciaires.
  • Enfin de nombreux magistrats s'occupent de l'entretien de la ville, des routes, du bon fonctionnement du marché, etc.
  • Ils doivent rendre des comptes à la fin de leur mandat et montrer qu'ils ne se sont pas enrichis durant leur magistrature.

Les magistrats qui s'occupent du marché qui se tient sur l'agora sont les agoranomes. Ils veillent à ce qu'il n'y ait pas de fraude sur la qualité des produits, etc.

Périclès est un grand magistrat athénien. Il est élu à plus de 15 reprises stratège. Le Ve siècle athénien est souvent nommé le "siècle de Périclès". Il entreprend la création de la ligue de Délos, construit des monuments à athènes comme le Parthénon, limite l'accès à la citoyenneté, établit le misthos, etc.

II

Citoyens et non-citoyens

A

Les citoyens

1

Les conditions pour être citoyen

Les habitants d'Athènes ne sont pas tous considérés comme des citoyens. La cité regroupe environ 40 000 citoyens parmi ses 300 000 habitants.

Afin d'être un citoyen athénien, il est nécessaire de remplir un certain nombre de conditions :

  • Il faut avoir plus de 18 ans.
  • Il faut être né de père athénien.
  • En 451 avant J.-C., Périclès fait voter une loi qui stipule qu'il faut être aussi né d'une mère fille de citoyen.
  • Il faut avoir fait l'éphébie (service militaire effectué de 18 à 20 ans).
  • Dans certains cas très rares, la citoyenneté peut être donnée à des étrangers.

La citoyenneté athénienne est donc une citoyenneté fermée, il est presque impossible pour un Grec de devenir citoyen si ses parents ne le sont pas.

Phormion est un riche banquier, ancien esclave, acquis par un citoyen athénien, Pasion. À la mort de ce dernier, Phormion reprend les affaires de son maître et obtient la citoyenneté en 360 avant J.-C. Mais un autre cas nous montre qu'il n'est pas facile d'obtenir la citoyenneté. Lysias est un riche métèque qui dépense énormément pour soutenir Athènes lors d'une bataille contre Sparte. Malgré la victoire athénienne, Lysias n'obtient pas la citoyenneté.

2

Les avantages de la citoyenneté athénienne

Le statut de citoyen athénien offre des avantages :

  • Ils sont les seuls à pouvoir participer à la vie politique.
  • Ils peuvent posséder et transmettre des terres.
  • Ils peuvent mener des actions en justice.
  • Ils peuvent contracter un mariage légitime.
  • Ils bénéficient du misthos, c'est-à-dire d'une indemnité pour la participation à l'ecclésia. Cette indemnité a été instituée par Périclès.
3

Les devoirs du citoyen

Les citoyens doivent s'impliquer dans la défense de la cité. Lorsqu'ils combattent, ils sont regroupés en plusieurs catégories :

  • Les plus riches sont cavaliers.
  • La majorité des citoyens sont hoplites.
  • Les plus pauvres sont rameurs dans les trières.

Les plus aisés doivent exercer des liturgies :

  • Certains doivent financer l'équipement d'un ou plusieurs navires de guerre. Cette liturgie s'appelle la triarchie.
  • Les chorèges doivent financer les représentations théâtrales.

Tous les citoyens doivent participer à la vie religieuse :

  • La religion est intimement liée à la vie civique, elle ne relève pas de la sphère privée. Chaque événement de la cité est religieux (jeux, théâtre, etc.).
  • Chaque citoyen peut être amené à légiférer sur des affaires religieuses.
  • Un citoyen peut être tiré au sort pour exercer une fonction religieuse.
  • Les citoyens doivent respecter les rites et avoir une attitude pieuse.
  • Ils participent régulièrement aux fêtes religieuses, comme les Panathénées ou les Grandes Panathénées.

En tant que déesse protectrice de la cité, Athéna est la divinité la plus célébrée. Tous les ans, les Panathénées la célèbrent et tous les quatre ans, les citoyens organisent les Grandes Panathénées. Cette fête est le rassemblement athénien le plus important :

  • Cette fête religieuse et civique dure plusieurs jours.
  • Pendant cette fête, les citoyens organisent des concours de musique, de poésie et de sport.
  • Une grande procession est organisée dans le but de revêtir la déesse Athéna du péplos, un voile tissé par les jeunes filles riches d'Athènes pendant quatre ans.
  • Durant cette procession, sont présents les citoyens, les femmes et leurs enfants mais aussi les métèques et les esclaves.
  • On procède à des sacrifices d'animaux et on organise de grands banquets.
  • L'objectif de cette fête est avant tout religieux, mais elle permet aussi de montrer à tout le monde la cohésion et l'unité de la ville.
B

Les exclus de la citoyenneté

Les non-citoyens regroupent environ 85% de la cité:

  • Les femmes et les enfants des citoyens. Les femmes ne peuvent pas participer à la vie politique. L'idéal selon les Grecs est que la femme puisse rester à la maison. Cependant, dans beaucoup de familles modestes, les femmes sont obligées de travailler. Les femmes jouent cependant un rôle non négligeable dans la vie religieuse.
  • Les métèques sont très souvent des Grecs mais qui n'ont pas la citoyenneté athénienne. Ils proviennent d'autres cités grecques. Ils ne peuvent pas posséder de terres, ils doivent défendre la ville et payer un impôt spécial. Beaucoup d'entre eux sont commerçants ou artisans.
  • Les esclaves n'ont aucun droit. Ils sont considérés comme des "instruments animés" (Xénophon). Leurs conditions de vie sont très variables. Ceux qui travaillent dans les mines ou les champs ont des conditions de vie très difficiles. Les esclaves qui travaillent dans les maisons ont une situation plus confortable. Enfin, certains ont des fonctions très lucratives interdites aux Athéniens, comme la banque, et peuvent même s'enrichir. Une minorité des esclaves peut être affranchie.
III

La démocratie remise en cause

A

Les limites de la démocratie

La démocratie directe exercée à Athènes connaît de nombreuses limites :

  • Une grande partie des habitants d'Athènes, les non-citoyens, est exclue de la vie politique de la cité.
  • À l'intérieur du groupe des citoyens, certains ne participent jamais à l'exercice de la démocratie. Les plus pauvres ne peuvent pas perdre des journées de travail et ce phénomène perdure même après l'installation du misthos. D'autres sont trop loin d'Athènes et ne peuvent se déplacer quotidiennement sur la colline de Pnyx.
  • Dans l'esprit athénien, les citoyens qui doivent travailler pour vivre sont méprisés par ceux qui ont la possibilité de ne se consacrer qu'aux affaires politiques.
  • Le débat est aussi dominé par certaines personnes, les orateurs. Ces derniers maîtrisent l'art du discours et dominent les débats à l'assemblée comme Périclès au Ve siècle avant J.-C. ou Démosthène au IVe siècle avant J.-C.
  • Les sophistes apprennent à certains orateurs la démagogie. Cela consiste à flatter le peuple, lui mentir, afin d'attirer ses faveurs.

Sophiste

Les sophistes sont des orateurs et des professeurs de rhétorique dans la Grèce antique. Ils imposent leur point de vue en manipulant leur auditoire par des raisonnements apparemment logiques au détriment de la vérité.

Antiphon est un des plus grands sophistes d'Athènes. Comme les autres sophistes, il vend très cher des leçons de sophia, de "sagesse", et permet à de jeunes aristocrates de maîtriser l'art de la persuasion.

B

Les critiques de la démocratie

La démocratie athénienne a toujours été l'objet de critiques :

  • Les philosophes interrogent la démocratie et nombreux sont ceux qui la critiquent. Ils se réunissent dans des écoles de philosophie comme l'Académie de Platon et le Lycée d'Aristote. Ces philosophes critiquent le fait que des travailleurs puissent prendre part aux décisions de la cité alors qu'ils sont accaparés par leurs activités professionnelles. Platon, dans la République, propose un système dans lequel le pouvoir serait aux mains des philosophes. Platon est aussi un fervent opposant aux sophistes.
  • Les auteurs des comédies se font aussi souvent très critiques du système démocratique. Aristophane critique les dysfonctionnements de la démocratie, le pouvoir des démagogues et le fait que les pauvres puissent participer à la vie politique.

Les comédies d'Aristophane nous renseignent sur l'état d'esprit d'une partie de la population athénienne, et notamment des grandes familles, vis-à-vis de la démocratie :

  • Dans les Guêpes, il se moque des délateurs athéniens qui prétendent défendre la démocratie mais dont le seul objectif est d'obtenir des compensations financières. Il se moque aussi des juges qui ne sont attirés que par l'argent.
  • Il se moque du peuple athénien, des riches, et de la politique belliqueuse d'Athènes.
  • Il critique les sophistes dans les Nuées.
  • Opposé à la participation des citoyens d'origine modeste dans la vie politique d'Athènes, il ne cesse de railler Cléon (grand stratège athénien) en lui rappelant que ses parents étaient tanneurs. Lorsque Cléon apparaît dans une comédie d'Aristophane, il est précédé d'une très forte odeur de peau afin de rappeler le travail de ses parents, donc ses origines modestes.
C

Les crises athéniennes

1

La guerre du Péloponnèse

À la fin du Ve siècle avant J.-C., la démocratie athénienne subit une profonde crise :

  • Sparte, inquiet de l'impérialisme athénien qui s'exerce au sein de la ligue de Délos, entre en guerre contre Athènes, il s'agit de la guerre du Péloponnèse (431 − 404 avant J.-C.). Cette guerre est décrite par Thucydide.
  • Athènes est vaincue et doit dissoudre la ligue. Elle reste cependant une des plus importantes cités grecques durant le IVe siècle avant J.-C.
  • Durant cette guerre, deux coups d'États (en 411 et 404 avant J.-C.) sont menés par les adversaires de la démocratie.
  • Ils mettent en place un système oligarchique. Ils réduisent considérablement le corps civique et donnent le pouvoir à un groupe restreint.
  • En 404 avant J.-C., le misthos est supprimé.
  • Les oppositions à ce régime provoquent des troubles et le système démocratique est rétabli.
2

Les évolutions de la démocratie

La démocratie athénienne évolue au IVe siècle avant J.-C. :

  • La cité d'Athènes traverse une crise après la défaite contre Sparte. Beaucoup, comme Aristophane, regrettent la perte des valeurs traditionnelles athéniennes. Dans ce contexte de crise de questionnement sur les valeurs athéniennes, Socrate est condamné à mort, accusé de pervertir la jeunesse athénienne.
  • Les magistrats sont de plus en plus surveillés par le tribunal du peuple et les citoyens peuvent les poursuivre par la procédure de l'Eisangélie.
  • Les citoyens peuvent contester des décrets votés à l'assemblée en attaquant leurs auteurs.
3

La chute de la démocratie athénienne

Au IVe siècle, le royaume de Macédoine devient une importante puissance et provoque la fin de la démocratie athénienne :

  • Philippe II de Macédoine bat les cités grecques lors de la bataille de Chéronée en 338 avant J.-C. mais les institutions démocratiques athéniennes se maintiennent.
  • En 322, après la mort d'Alexandre le Grand, le fils de Philippe II, une révolte athénienne contre les Macédoniens éclate mais se solde par un échec.
  • Athènes est occupée par les Macédoniens et un système oligarchique est mis en place.
pub

Demandez à vos parents de vous abonner

Vous ne possédez pas de carte de crédit et vous voulez vous abonner à Kartable.

Vous pouvez choisir d'envoyer un SMS ou un email à vos parents grâce au champ ci-dessous. Ils recevront un récapitulatif de nos offres et pourront effectuer l'abonnement à votre place directement sur notre site.

J'ai une carte de crédit

Vous utilisez un navigateur non compatible avec notre application. Nous vous conseillons de choisir un autre navigateur pour une expérience optimale.