09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Le quiz pour préparer le brevet

Le quiz est un exercice qui tend à être de plus en plus utilisé en France, même s’il est surtout représentatif du système éducatif anglo-saxon. En général, le quiz se présente sous la forme de questionnaires à choix multiples. Les différentes questions portent sur des éléments-clés du cours que l’élève est en train de réviser. En ligne ou dans les manuels scolaires, on trouve de plus en plus de quiz en fin de chapitres pour valider les connaissances d’une leçon.
Le brevet est l’examen qui arrive à la fin du cycle 4, une fois le collège terminé. Il porte sur différentes matières pour lesquelles il faut retenir de nombreuses notions. Le quiz est ainsi adapté pour les révisions du brevet. Il aide l’élève à cibler les connaissances à retenir. Pour réussir cet exercice, il faut adopter une bonne méthode de travail.

Le rôle du quiz pour préparer le brevet

Le quiz a des vertus pédagogiques principalement dans la mémorisation des notions contenues dans les leçons. Dans l’optique du brevet, c’est un entraînement intéressant, dynamique et ludique. Le principe du quiz est de proposer des questions sur des points d’un cours préalablement indiqué. Parfois, des pièges sont tendus, et c’est à l’élève de rester attentif pour ne pas tomber dedans. Certaines réponses suggérées peuvent sembler justes, mais avec un peu de réflexion, l’élève parvient à repérer la vraie bonne réponse.

Un quiz requiert peu de temps. L’élève peut en faire par exemple juste avant un cours pour vérifier qu’il a bien en tête les éléments principaux de la dernière séance, ou bien pour préparer un devoir surveillé et s’assurer qu’il maîtrise correctement les éléments à savoir.

Le format du quiz est tout à fait adapté pour mémoriser des informations qui exigent peu de développement : les dates de vie et de mort d’un personnage historique, une formule mathématique ou bien une définition, par exemple.

Réussir un quiz pour préparer le brevet

La réussite à un quiz en prévision du brevet commence par une connaissance suffisante des leçons impliquées dans le quiz. Selon le type de mémoire que l’élève privilégie (visuelle, auditive, etc.), il peut choisir une méthode de révision plus adaptée. Par exemple, le collégien qui a une mémoire visuelle peut élaborer des fiches de révision agrémentées de couleurs, d’éléments visuels facilement repérables, à partir des notes prises en classe. L’élève qui a une mémoire plus auditive peut réciter à voix haute ses leçons, s’enregistrer et réécouter les enregistrements.

Lorsque l’élève se lance dans un quiz, même si la tentation d’aller vite est grande, il est essentiel qu’il prenne son temps. Pour ne pas tomber dans les pièges, fréquents dans les questionnaires à choix multiples, il ne faut pas bâcler la lecture des questions et des réponses possibles.

Enfin, il est intéressant de refaire les mêmes quiz à quelques jours d’intervalle. Par exemple, un quiz que l’élève n’a pas réussi peut être reproduit la semaine suivante. C’est une bonne manière de vérifier si l’on a progressé dans les apprentissages et quelles notions méritent d’être vraiment consolidées dans la mémoire de l’élève.