Se connecter
ou

Comparer deux traductions d'un texte antique

Difficulté
2-5 MIN
4 / 8

Dans les traductions suivantes des Métamorphoses d'Ovide, comparer les partis pris du traducteur.

TEXTE A :
S'éloignant de là, enveloppé d'un voile couleur de safran,
Hyménée traverse l'immense éther et gagne les rives des Cicones,
tandis que l'appelle, bien inutilement, la voix d'Orphée.
Il y est venu, sans doute, mais sans y apporter
formules solennelles, visage réjoui ou présage heureux.
Et même la torche qu'il tenait ne cessa de grésiller et de fumer
à tirer des larmes : il l'agitait sans en faire jaillir aucune flamme.
La suite du présage fut pire ; en effet, tandis que dans l'herbe
se promène la jeune épousée avec son escorte de Naïades,
elle meurt, mordue au talon par la dent d'un serpent.

TEXTE B :
De là, Hyménée, couvert de son manteau couleur de safran, s'éloigne à travers l'immensité des airs ; il se dirige vers la contrée des Ciconiens, où l'appelle vainement la voix d'Orphée. Il vient, il est vrai, mais il n'apport ni paroles solennelles, ni visage rian, ni heureux présage. La torche même qu'il tient ne cesse de siffler en répandant une fumée qui provoque les larmes ; il a beau l'agiter, il n'en peut faire jaillir la flamme. La suite fut encore plus triste que le présage ; car, tandis que la nouvelle épouse, accompagnée d'une troupe de Naïades, se promenait au milieu des herbages, elle périt, blessée au talon par la dent d'un serpent.

Précédent Suivant