Devenir Premium
Se connecter
ou

Bergson Fiche auteur

Henri Bergson

1859 − 1941

Henri Bergson

Essai sur les données immédiates de la conscience

1889

Henri Bergson

Matière et mémoire

1896

Henri Bergson

L'Évolution créatrice

1907

Henri Bergson

Les Deux Sources de la morale et de la religion

1932

Bergson est un philosophe spiritualiste qui s'oppose au positivisme scientifique, qui tend à considérer la vie et la conscience comme des choses matérielles. Il restaure ainsi la possibilité d'une connaissance métaphysique.

Bergson défend ainsi la supériorité de la connaissance immédiate intuitive par rapport à la raison scientifique, qui fige son objet. L'intuition est une "vision directe de l'esprit par l'esprit" (La Pensée et le Mouvant). C'est une vision immédiate du réel qui permet d'accéder à la singularité de l'objet, en dépassant la connaissance conceptuelle apportée par la science. Elle permet ainsi l'accès à l'essence véritable.

Pour Bergson, la vie est caractérisée par sa liberté créatrice, animée par l'élan vital qui est un souffle créateur et imprévisible présent dans tout le vivant. Il s'oppose donc au mécanisme (pour qui le vivant n'est que matière) et au finalisme (pour qui le vivant suit un plan tracé d'avance). L'évolution de la vie est pour Bergson la manifestation de l'élan vital qui crée de manière indéterminée de nouvelles formes de vie.

Bergson distingue également le temps, conception scientifique mais surtout abstraction issue de l'intelligence, et la durée, qui correspond au temps concret issu du vécu de la conscience. La durée est un flux ininterrompu propice à la création et à la liberté : en ne rendant compte que du temps, la science ne peut rendre compte de la vie.

Enfin, Bergson analyse la religion et la morale, qui ont deux formes d'existence : elles sont closes (forme inférieure) ou ouvertes (forme supérieure). La morale close repose sur l'obligation sociale, tandis que la morale ouverte est un appel du héros qui agit au-delà de toute obligation. La religion close ou statique est la religion sociale (avec ses institutions, rites, dogmes, etc.) tandis que la religion ouverte ou dynamique se fonde sur le lien individuel unissant le saint à Dieu.

En conséquence, une société close est caractérisée par une inertie et ne vise que la conservation de l'espèce, alors qu'une société ouverte, inspirée par l'élan vital, est créatrice de nouvelles valeurs et affirme sa liberté.

La vie, depuis ses origines, est la continuation d'un seul et même élan qui s'est partagé entre des lignes d'évolution divergentes.

Henri Bergson

L'Évolution créatrice

1907

-

George Grantham Bain Collection (Library of Congress) via Wikimedia commons