Devenir Premium
Se connecter
ou

Freud Fiche auteur

Sigmund Freud

1856 − 1939

Sigmund Freud

Études sur l'hystérie

1895

Sigmund Freud

L'Interprétation des rêves

1900

Sigmund Freud

Psychopathologie de la vie quotidienne

1904

Sigmund Freud

Totem et tabou

1913

Sigmund Freud

Introduction à la psychanalyse

1927

Sigmund Freud

Malaise dans la civilisation

1929

Fondateur de la psychanalyse, une méthode d'investigation des processus psychiques, Freud développe la théorie de l'inconscient. Il ébranle ainsi la conception cartésienne d'un sujet maître de soi.

Il commence par s'intéresser à l'hystérie, une maladie dont les symptômes sont physiques (convulsions, paralysies, etc.) mais que la médecine ne peut expliquer. Pour lui, ces troubles sont en fait le résultat de souvenirs traumatisants, que les patients peuvent retrouver par l'hypnose.

Convaincu de l'existence d'un inconscient, Freud entreprend de décrire la structure de l'appareil psychique. Dans une première topique, il distingue trois étages qui composent l'esprit humain : le conscient (ce que nous avons actuellement à l'esprit), le préconscient (ce qui n'est pas actuellement conscient mais peut le devenir) et l'inconscient (qui est maintenu hors du champ de la conscience).

Mais Freud élabore une deuxième topique, selon laquelle l'esprit est constitué de trois instances : le Surmoi (constitué d'interdits sociaux et familiaux intériorisés), le Ça (constitués de pulsions inconscientes refoulées parce qu'elles entrent en conflit avec le Surmoi) et le Moi (qui cherche à maintenir un équilibre entre le Ça et le Surmoi).

L'inconscient serait donc une entité psychique autonome et dynamique, intérieure à chacun et inaccessible à la conscience, où le sujet refoule des images et des idées.

Il existe de multiples manifestations de l'inconscient, en particulier les actes manqués (lapsus, erreurs, oublis, etc.). Nos actes et nos pensées auraient donc toujours un sens caché et nous ne les maîtrisons pas. Freud s'attache surtout à l'interprétation des rêves, qui est la "voie royale qui mène à la connaissance de l'inconscient".

La psychanalyse est donc une méthode thérapeutique qui consiste à étudier les manifestations de l'inconscient afin de mieux le connaître et de vivre avec. Elle met l'accent sur le rôle de la sexualité et de l'enfance (et surtout de ses traumatismes) dans la formation de l'individu. De plus, elle affirme le pouvoir thérapeutique du langage, car la parole permet la prise de conscience.

Freud affirme ainsi que la théorie de l'inconscient est la dernière des trois "blessures narcissiques" de l'humanité. La première a été introduite par Copernic, qui nous a appris que la Terre n'était pas le centre de l'Univers, et la deuxième par Darwin, qui a démontré que l'Homme n'était pas le centre de la création. Finalement, Freud et la psychanalyse introduisent l'idée que l'Homme n'est pas maître de sa propre conscience.

Le moi n'est pas maître dans sa propre maison.

Sigmund Freud

Essai de psychanalyse appliquée

1920

Là où était le ça, le je doit advenir.

Sigmund Freud

Nouvelles conférences d'introduction sur la psychanalyse

-

Max Halberstadt (1882 − 1940) via Wikimedia commons