Une analyse d'urine Problème

Dans beaucoup de sports, les molécules de D-amphétamine (\(\displaystyle{\ce{C9H13 N }}\)) et de D-métamphétamine (\(\displaystyle{\ce{C10H15 N }}\)) sont considérées comme des produits dopants. Une analyse d'urine permet de mettre en évidence leur présence, avec un seuil de tolérance de 50,0 ng.mL−1 pour la première et de 20,0 ng.mL−1 pour la deuxième. Un sportif est considéré dopé si, dans son urine, la concentration d'une de ces espèces est supérieure au seuil de tolérance.

Quelles sont les masses molaires de ces deux molécules, respectivement notées M1 et M2 ?

Données : les masses molaires atomiques :

Atome \(\displaystyle{\ce{H}}\) \(\displaystyle{\ce{C}}\) \(\displaystyle{\ce{O}}\) \(\displaystyle{\ce{N}}\)
Masse molaire (g.mol−1)

1,0

12,0

16,0

14,0

L'analyse des urines d'un sportif donne le résultat suivant :

D-métamphétamine : 0,17 nmol.mL−1

Ce sportif est-il considéré comme dopé ?

Le volume d'urine testé est de 20 mL.

Par déduction, quelle est la quantité de matière et la masse de D-métamphétamine contenue dans ce prélèvement ?

énoncé suivant