09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Réviser le bac en maths avec des fiches de révision

L'année de terminale est une année décisive dans la scolarité d'un élève. Suivant la série et la spécialité choisie, le coefficient de la note à l'épreuve finale de mathématiques au baccalauréat peut être de 4, 5, 7 ou 9. La réussite de cette épreuve finale ne se joue pas sur les dernières semaines. Un travail soutenu, sérieux et régulier tout au long de l'année est indispensable. Les révisions vont se construire petit à petit et s'intensifier au fur et à mesure de l'année. Pour réviser le bac en mathématiques, il est judicieux de suivre certains conseils. En particulier, la rédaction de fiches de révision peut s'avérer utile. Rédiger des fiches de révision demande d’être méthodique et organisé.

Réviser le bac de mathématiques

Réviser le bac en mathématiques implique d’avoir, en amont, construit des bases solides tant au niveau des connaissances qu'au niveau des méthodes. Les révisions vont permettre d'organiser ces bases afin de les rendre accessibles et de les mobiliser efficacement lors de l'épreuve finale du bac. Pour réviser, il est important :

  • D'avoir fait la liste de toutes les notions du programme à revoir
  • D'avoir repéré les notions moins bien maîtrisées ou les méthodes encore fragiles
  • D'élaborer des supports écrits pensés spécifiquement pour ces révisions
  • De travailler sur des annales et de s'entraîner en faisant des sujets du bac tombés les années précédentes
  • De respecter certaines règles d'hygiène de vie : bien manger, bien dormir, ne pas se coucher trop tard, se ménager un environnement de travail calme et serein

La rédaction de fiches de révision en mathématiques

Pour rédiger des fiches de révision pour le bac en mathématiques, il faut être méthodique et organisé.

Tout d'abord, il est important de répertorier tous les points du programme à revoir. Pour chaque point du programme, on liste ensuite les définitions, les propriétés, le vocabulaire à connaître. Sur une fiche de révision, on écrit de manière lisible et claire. On n'oublie pas de faire figurer les exemples-types, les méthodes, éventuellement des moyens mnémotechniques. Il ne faut pas développer outre mesure. Il n'est pas nécessaire d'écrire des phrases complètes : on peut fonctionner avec des mots-clés, avec des schémas, des figures, des organigrammes.

Une fiche doit être élaborée de manière à solliciter la mémoire visuelle : les couleurs, l'organisation de la fiche, les encadrés, les sauts de lignes sont autant de moyens de mettre en évidence des points importants.

Le moment où l'on rédige la fiche est particulièrement riche en apprentissages. La fiche n'est pas seulement utile quand on la lit ; elle est utile quand on la construit. Il peut donc être judicieux de recopier plusieurs fois une fiche de révision en lien avec une notion mal maîtrisée.