09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Le baccalauréat de philosophie

L’épreuve de philosophie est la première épreuve du baccalauréat en terminale. Pendant quatre heures, l’élève traite un sujet de dissertation parmi les deux proposés ou une explication de texte. Il y répond de manière construite et argumentée à partir de sa culture générale et du programme de l’année. Réussir cette épreuve est important car elle permet à l’élève de se présenter aux épreuves suivantes avec plus de confiance et de concentration.

Pour préparer l’épreuve de philosophie, un travail régulier et approfondi est nécessaire. Apprendre à rédiger des fiches peut permettre des révisions plus rapides et efficaces pour garantir l’acquisition de connaissances solides à la fin de l’année.

Réviser le bac de philosophie

Le programme de philosophie est riche en connaissances : il demande d’acquérir des méthodes, des notions et des concepts précis, des biographies ou des courants de pensée. Réviser le programme toute l’année est nécessaire pour organiser et consolider ses connaissances en vue du baccalauréat.
La prise de notes pendant le cours étant parfois source d’oublis ou de confusions, il faut apprendre à trier les informations apportées par le professeur. Il peut être très utile de les enrichir par ses recherches ou par des schémas représentatifs des notions expliquées afin de s’approprier les leçons.
En terminale, on attend de l’élève qu’il fasse preuve d’autonomie et de réflexion personnelle. Il ne peut donc pas se contenter d’écouter le cours et de le restituer par cœur. Une phase d’assimilation et d’appropriation avant la restitution est obligatoire pour s’assurer de conserver ses connaissances dans le temps. Il faut anticiper l’épreuve pour la préparer comme un exercice d’endurance tout au long de l’année. Pour cela, construire des fiches de révision est un atout important.

La rédaction de fiches de révision en philosophie

Pour rédiger des fiches de révision, il faut s’organiser le plus tôt possible. Il est important d’éviter les petites fiches sur lesquelles l’élève sera forcé d’écrire petit et qui, en fin d’année, peuvent paraître incompréhensibles. Il est préférable d’utiliser des fiches A4 ou A5 en papier Bristol pour leur solidité. On peut utiliser des fiches de différentes couleurs pour une organisation claire. Ainsi, l’élève choisit un code couleur personnel pour classer ses fiches, comme par exemple :

  • Des fiches bleues pour répertorier toutes les définitions des notions et concepts : le sujet, la culture, la raison et le réel, la politique et la morale
  • Des fiches rouges pour classer chronologiquement tous les auteurs étudiés, selon les trois périodes au programme : l’Antiquité et le Moyen Âge, l’époque moderne et l’époque contemporaine
  • Des fiches jaunes pour définir tous les courants philosophiques évoqués en classe : empirisme, rationalisme, idéalisme, positivisme, stoïcisme, structuralisme, phénoménologie, matérialisme, existentialisme, scepticisme
  • Des fiches vertes pour identifier toutes les méthodes : introduction/conclusion, dissertation, explication de texte
  • Des fiches roses avec les différentes références et citations à retenir pour enrichir ses écrits

L’intérêt de ces fiches est de clarifier immédiatement les connaissances et de pouvoir les réviser efficacement pour le baccalauréat.