09 73 28 96 71 (Prix d'un appel local)

Les exercices de sciences

En 1re L et 1re ES, la physique-chimie et les sciences de la vie et de la terre sont regroupées en un enseignement d’1h30 sous l’appellation générique « sciences ».

Cet enseignement donne lieu à une épreuve anticipée du baccalauréat, commune aux séries L et ES, comportant 3 exercices différents : un commentaire rédigé portant sur un thème commun aux deux sous-disciplines, puis, pour les SVT comme pour la physique-chimie, un exercice plus classique portant essentiellement sur la connaissance du cours du candidat.

Les différents types d’exercices en sciences

L’activité principale des élèves de 1re L ou 1re ES en sciences est surtout centrée sur la découverte de notions expliquées par le professeur, et l’apprentissage de ces notions et du vocabulaire qui y est associé. Toutefois, dans l’optique de la préparation de l’examen final, ils devront s’entraîner à la résolution de deux types d’exercices en sciences :

  • Les exercices de commentaire rédigé, mêlant SVT et physique-chimie, et correspondant à la partie 1 de l’examen, comptant pour 8 points sur 20.
  • Les exercices de restitution de connaissances et d’application directe d’une notion ou d’un savoir-faire. Ce sont les exercices correspondant aux parties 2 et 3 de l’examen, comptant chacune pour 6 points sur 20.

Derrière ces deux types d’exercices se cache bien entendu une grande variété de situations dépendant notamment des notions étudiées et des nombreuses formes que peut prendre l’énoncé de ces exercices : les commentaires rédigés peuvent par exemple prendre différentes formes en fonction du type de documents scientifiques proposés et des contraintes apportées par l’énoncé. De la même façon, les exercices de type « partie 2 ou 3 » peuvent consister en une série de questions plus ou moins ouvertes, ou bien en un simple questionnaire à choix multiples.

Réussir les exercices en sciences

Les exercices correspondant aux parties 2 et 3 ne posent généralement pas de réel problème aux élèves et se révèlent d’ailleurs bien souvent moins compliqués que les exercices demandés en physique-chimie et en SVT en 2de. En effet, le programme de sciences s’adresse à des élèves qui n’ont généralement par d’appétence ou de compétence particulière pour les sciences, et les exercices évitent autant que possible les difficultés d’ordre mathématique. Ce faisant, les exercices demandés aux élèves, au cours de l’année comme à l’examen final, ont pour but principal de vérifier leurs connaissances et leur bonne compréhension du cours, et peuvent même parfois prendre la forme d’un simple QCM. Un travail régulier de la leçon et un entraînement sur la résolution des exercices qui lui sont associés permet en principe à un élève sérieux d’aborder sereinement n’importe quel exercice correspondant à une partie 2 ou 3 de l’examen final.

En revanche, l’exercice de la partie 1 se montre plus original et exigeant en termes de méthodologie : il s’agit en effet, après avoir répondu à une ou deux questions préliminaires, de rédiger un commentaire répondant à une problématique posée par l’énoncé en s’appuyant sur divers documents scientifiques.

L’élève doit tout d’abord s’assurer d’avoir clairement identifié la problématique et doit la reformuler clairement dans l’introduction de son commentaire, en respectant le cas échéant, la forme imposée par l’énoncé.

Dans le développement, il pourra alors utiliser les informations récoltées dans les différents documents et faire le lien avec ses connaissances acquises durant l’année ainsi que la problématique à laquelle il doit répondre.

Enfin, il lui faudra conclure en donnant une réponse à la problématique faisant la synthèse des différents arguments avancés pendant le développement, et ce sans perdre de vue les éléments concernant la forme éventuellement imposés par l’énoncé.