La promesse de l'aubeProfil d'œuvre

La Promesse de l'aube

Romain Gary

1960

Romain Gary assure qu'il raconte dans ce livre la vie de sa mère. C'est une femme qui veut un brillant avenir pour son fils. Elle espère qu'il deviendra célèbre. Au début du roman, ils vivent en Lituanie. Romain s'essaie à plusieurs activités comme la peinture, la musique et la danse. Finalement, il se tourne vers l'écriture.

La mère de Romain Gary voue une grande admiration à la France, et lorsque Hitler arrive au pouvoir, elle quitte la région dangereuse où elle vit avec fils et va s'installer à Nice. Le narrateur raconte alors leurs débuts difficiles jusqu'à ce qu'elle devienne gérante de l'hôtel pension Mermonts.

Romain part bientôt à Paris faire une licence de droit. En 1938, il devient élève-officier à l'École de l'air de Salon-de-Provence. Il ne reçoit pas la promotion qu'il espérait car il n'est pas français depuis assez longtemps. Il ment alors à sa mère pour la rassurer, faisant croire qu'il a couché avec la femme du chef. Sa mère trouve cela très bien, son fils est un séducteur.

Romain part ensuite à la guerre (Seconde Guerre mondiale). Il reçoit de nombreuses lettres de sa mère. Il se bat pour la France libre et devient résistant. Il est promu capitaine à la fin de la guerre. Il rentre en France et découvre que sa mère est morte depuis quelques années. Elle avait chargé une amie de transmettre des lettres qu'elle avait écrites à son fils. Romain Gary devient écrivain. Sa mère ne saura jamais ce qu'il est devenu : tout ce qu'elle voulait.

I

Un récit autobiographique ?

Romain Gary fait comprendre qu’il raconte la vie de sa mère dans ce roman. Il est à la fois l’auteur et le narrateur du livre, c’est-à-dire qu’il écrit l’histoire, mais qu’il est aussi celui qui la raconte. Ainsi, le "je" dans le livre est à la fois l’écrivain et le narrateur. Pour cette raison, on peut dire qu’il s’agit d’un récit autobiographique.
Pourtant, tous les événements racontés ne sont pas forcément vrais. En effet, Romain Gary écrit comment il a vécu les choses, ce qu’il a ressenti. Il n’assure jamais que tout est véridique. Il utilise son imagination pour combler les trous, ou pour magnifier les souvenirs.
Au début du roman, Romain Gary précise qu’il commence à vieillir maintenant, ses cheveux deviennent gris. Ce sont donc ses mémoires qu’il veut écrire, ses origines, ses rêves, et surtout sa mère.

II

L'Histoire et l'histoire

Romain Gary raconte la petite et la grande histoire. L'Histoire sert de toile de fond. Il parle de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale. Il mentionne des personnages historiques comme le général de Gaulle ou Hitler. Il décrit les combats de la France libre en Afrique.
Romain Gary raconte surtout la petite histoire, la sienne. Le roman se veut un hommage à sa mère, une femme exceptionnelle grâce à laquelle il a pu avoir un bel avenir et devenir quelqu'un. Racontée de la sorte, sa mère devient une figure aussi importante et glorieuse que de Gaulle qu'elle aimait tant.

III

Un héros de roman

La mère de Romain Gary voulait que son fils soit un homme connu. Elle voulait qu'il ait plein de qualités. Elle le souhaitait courageux, séducteur, intéressant et puissant. Dans le roman, Romain Gary se peint ainsi.
La guerre a une place importante dans le récit. C'est elle qui va former Romain Gary. En effet, en revenant de la guerre il est devenu capitaine, mais il a aussi rencontré le général de Gaulle, qui restera pour lui un modèle. Il s'est surtout battu pour défendre la France et ses valeurs. En faisant cela, il s'est battu pour sa mère.
Il est surtout un héros qui s'est battu contre le nazisme, contre la barbarie.
Quand il rentre en France, Romain Gary devient un diplomate et un écrivain qui connaît tout de suite beaucoup de succès. Il est devenu un véritable "homme", comme le voulait sa mère. De même, il devient véritablement le héros d'un roman, de son roman.