Interpréter une figure de constructionExercice fondamental

Interpréter les figures de construction en gras.

« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. »

Paul Verlaine, « Mon rêve familier », Poèmes saturniens, 1866

« Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre
La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom)
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
           Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
           On n'en voyait point d'occupés
À chercher le soutien d'une mourante vie ; »

Jean de La Fontaine, « Les Animaux malades de la Peste », Fables, 1678

« Ce langage, sans doute, te paraît nouveau. Serait-il possible qu'après t'avoir accablé de douleurs, je te forçasse encore d'admirer mon courage ? Mais c'en est fait, le poison me consume, ma force m'abandonne ; la plume me tombe des mains ; je sens affaiblir jusqu'à ma haine ; je me meurs. »

Montesquieu, Lettres persanes, lettre CLXI, 1721

« MADAME ARGANTE.
De probité ! J'en manque donc, moi ? Quel raisonnement ! C'est moi qui suis sa mère, et qui vous ordonne de la tromper à 
son avantage, entendez-vous ? c'est moi, moi.

DORANTE.
Il y aura toujours de la mauvaise foi de ma part.

MADAME ARGANTE, à Marton, à part.
C'est un ignorant que cela, qu'il faut renvoyer. Adieu, monsieur l'homme d'affaires, qui n'avez fait celles de personne.

(Elle sort.) »

Marivaux, La Mère confidente, Acte I, scène 10, 1735

« En pareil cas, et vais, le cœur plein d'amertume,
À travers des soucis où votre ombre me suit,
Le jour dans mes pensées, dans mes rêves la nuit,
Et, la nuit et le jour, adorable, Madame ! »

Paul Verlaine, « Lettre », Fêtes galantes, 1869