Interpréter une figure de style de dictionExercice fondamental

Compléter les textes suivants permettant d'interpréter les figures de diction utilisées dans les extraits littéraires. 

« Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux. »

Alphonse de Lamartine, « Le Lac », Méditations poétiques, 1820

« Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avoit desclose
Sa robe de pourpre au Soleil »

Pierre de Ronsard, « Mignonne, allons voir si la rose », Odes, 1550−1552

« RODRIGUE.
Et l'on peut me réduire à vivre sans bonheur,
Mais non pas me résoudre à vivre sans honneur. »

Pierre Corneille, Le Cid, 1637

« PÈRE UBU, ripostant.
Tiens Polognard, soûlard, bâtard, hussard, tartare, cafard, mouchard, savoyard, communard
 !

MÈRE UBU le battant aussi.
Tiens, capon, cochon, félon, histrion, fripon, souillon, polochon !
 »

Alfred Jarry, Ubu roi, 1896

« Les fruits tombant sans qu'on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu'on foule »

Guillaume Apollinaire, « Automne malade », Alcools, 1913