Interpréter une figure d'insistance et d'amplificationExercice fondamental

Interpréter les figures d'insistance et d'amplification en gras.

« Pour expliquer combien ce mobilier est vieux, crevassé, pourri, tremblant, rongé, manchot, borgne, invalide, expirant, il faudrait en faire une description qui retarderait trop l'intérêt de cette histoire, et que les gens pressés ne pardonneraient pas. »

Honoré de Balzac, Le Père Goriot, 1835
 

« Oui je vais te tuer, monseigneur, vois-tu bien ? Comme un infâme ! Comme un lâche ! Comme un chien ! »

Victor Hugo, Ruy Blas, 1838

« Il prouvait admirablement qu'il n'y a pas d'effet sans cause et que, dans le meilleur des mondes possibles, le château de Thunder-ten-Tronkh était le plus beau château et madame le baronne la meilleure des baronnes possibles. »

Voltaire, Candide, 1759

« Je n'ai aucune arrière-pensée. Je ne veux pas t'influencer… Mais si une épée comme celle-là tuait ta sœur, nous serions bien tranquilles ! »

Jean Giraudoux, Électre, © Éditions Grasset, 1937

« Accroupis sous les dents d'une machine sombre,
Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre,
Innocents dans un bagne, anges dans un enfer,
Ils travaillent. Tout est d'airain, tout est de fer.
Jamais on ne s'arrête et jamais on ne joue.
 »

Victor Hugo, Les Contemplations, livre III, 1856