Devenir Premium
Se connecter
ou

La Légende des siècles Profil d'œuvre

La Légende des siècles

Victor Hugo

1855 − 1876

Victor Hugo écrit cet ouvrage entre 1855 et 1876. Il travaille à divers projets en même temps. Il est alors en exil à Guernesey. La Légende des siècles est un recueil considéré comme la seule véritable épopée française. Baudelaire estime que c'est la seule épopée moderne qui existe. Le poète contemple le mur des siècles, qui se dresse devant lui. Sur ce mur se dessinent toutes les scènes du passé, du présent mais aussi du futur. C'est l'histoire de l'humanité entière. Souvent, les visions sont terribles.

Victor Hugo ne cherche pas à raconter les événements historiques tels qu'ils sont arrivés, mais à s'en inspirer pour donner une vision plus sombre, plus obscure, qui incarne leur siècle. Il écrit ainsi que "c'est de l'histoire écoutée aux portes de la légende". Les poèmes sont parfois lyriques, parfois épiques et parfois satiriques. Ils forment une grande aventure humaine. Le but n'est pas de résumer toute l'histoire de l'Homme, mais d'illustrer ce qu'est l'être humain. On peut voir le recueil comme un cheminement des ténèbres vers la lumière.

I

La poésie romantique

A

Le chef de file du mouvement romantique

Victor Hugo est le chef de file du mouvement romantique. L'expression des sentiments et des sensations est essentielle dans ce courant littéraire, et le but est de se libérer des règles classiques. L'écrivain propose ainsi de jouer sur les contrastes. Il faut associer beau et laid, sublime et grotesque. Son modèle est le théâtre shakespearien qui est, pour Victor Hugo, "la vie elle-même".
Les thèmes récurrents sont donc la souffrance et l'expression des sentiments, la nostalgie, l'amour, les passions, la mort. Le lyrisme est très présent. Le recueil étudié ici répond bien à ces règles du romantisme, exaltant l'angoisse, la peur, la mort, mais proposant aussi l'espoir et la lumière.

B

Une quête sonore

Dans La Légende des siècles, Victor Hugo est en quête de trouvailles sonores. Il joue sur les sons. Il accumule ainsi les détails et les noms et les choisit pour leurs sonorités. Il crée ainsi une atmosphère nouvelle et mystérieuse. Le poète a étudié des livres pour trouver des noms qui lui plaisaient. Il a pour source Livres sacrés de l'Orient ou l'Histoire universelle de Dom Calmet. Il utilise surtout le Grand dictionnaire historique. Victor Hugo prend ainsi de nombreuses notes, relevant tous les mots inconnus qu'il trouve beaux ou intéressants.
Ces mots exotiques servent à Victor Hugo pour raconter des anecdotes, des histoires oubliées. Mais il invente beaucoup aussi, comme les noms suivants : Elciis, le titan Photos, Eviradnus.

II

Le thème du châtiment

A

Le Bien et le Mal

Victor Hugo livre une fresque où se battent le Bien et le Mal. Comme souvent dans ses œuvres, le monde paraît très manichéen. Il met en avant le thème du progrès, certain que l'humanité va vers le meilleur.
Mais elle n'y est pas encore. Le thème du châtiment est donc très présent, puisqu'il faut punir l'Homme. Ceux qui ont abusé de leur pouvoir sont frappés, les innocents sont vengés. La justice divine est implacable. Il faut expier ses crimes. Victor Hugo rappelle ici qu'il pense que Napoléon III doit expier son crime du 2 décembre 1851. Il se fait le messager d'une justice suprême menée par Welf, Elciis, le Satyre et le Titan. La lutte du Bien et du Mal est nécessaire à la progression de l'humanité.

Presque personne n’est assez pur de péchés pour ne pas mériter un châtiment.

Victor Hugo

La Légende des siècles

1855 − 1876

B

L'hybris

L'hybris est un mot grec pour parler de la démesure des hommes et de leur orgueil. On l'utilise aussi pour parler de celui qui veut braver les dieux. Le poète veut remettre l'Homme à sa juste place. Il faut renvoyer l'Homme à sa mesure terrestre. Plusieurs événements racontés montrent l'envie de l'Homme de défier Dieu. Le Léviathan est un immense bateau, symbole de l'orgueil humain. Si l'Homme parvient à se repentir et reprendre sa place originelle, il pourra connaître la grandeur dans le sein de Dieu.

III

Une épopée

La Légende des siècles est considérée comme le chef-d'œuvre poétique de Victor Hugo. Certains affirment que c'est la seule épopée française depuis La Chanson de Roland.
L'œuvre est une épopée de la Terre entière, du monde. Pourtant, la France reste au cœur de l'histoire, avec la Révolution et les guerres napoléoniennes.
Cette épopée moderne est aussi le point culminant du romantisme. Elle en est aussi le symbole. La pensée est révolue, l'âge aussi. L'œuvre est un cri d'espoir. Victor Hugo croit que les révolutions vont mener l'Homme à la liberté d'esprit et des âmes. Son regard sur l'avenir est optimiste.