Les Trois Mousquetaires Profil d'œuvre

Les Trois Mousquetaires

Alexandre Dumas en collaboration avec Auguste Maquet

1844

L'histoire se déroule en 1625. D'Artagnan est un jeune Gascon qui arrive à Paris pour faire fortune. Il a une lettre de recommandation de son père pour Monsieur de Tréville. Ce dernier commande les mousquetaires du roi (Louis XIII). Le jeune homme se bat contre les gardes du Cardinal Richelieu aux côtés de Porthos, Athos et Aramis, les trois mousquetaires. Le roi les félicite.

D'Artagnan est admis comme cadet dans la garde de Monsieur des Essarts. Il rencontre le Cardinal Richelieu et Milady de Winter, l'ancienne épouse d'Athos.

D'Artagnan tombe amoureux de la femme de chambre de la reine Anne d'Autriche, Constance Bonacieux. Mais elle a un amant, Georges Villiers, à qui elle a donné douze ferrets en diamant. Il s'agissait d'un cadeau du roi de France. Le Cardinal Richelieu veut perdre la reine. Il dit alors au roi que la reine devrait porter les ferrets lors du prochain bal.

Les trois mousquetaires, accompagnés de d'Artagnan, vont en Angleterre pour les récupérer. Après de multiples aventures, d'Artagnan les retrouve et sauve ainsi la reine.
Les mousquetaires s'illustrent ensuite dans la ville de La Rochelle, assiégée.

Les quatre mousquetaires emprisonnent Milady, mais elle s'évade et tue Georges Villiers. Elle empoisonne aussi Constance. Les mousquetaires la rattrapent et la livrent au bourreau. D'Artagnan se réconcilie avec le Cardinal de Richelieu et devient lieutenant. Athos se retire à la campagne, Aramis devient abbé et Porthos se marie.

I

Un roman-feuilleton

La forme de ce roman est celle du roman-feuilleton. L'histoire était publiée par chapitre dans une revue. La trame est romanesque, il y a de nombreuses péripéties. Le suspense ou encore les intrigues amoureuses et amicales tiennent également une place importante.
La langue est simple et efficace. Il y a beaucoup de dialogues, le rythme est très soutenu. Le récit s'adresse à un large public. Il doit donner envie de lire. Enfants et adultes suivaient à l'époque de Dumas les aventures des mousquetaires.

II

Les personnages

A

Les figures historiques

Louis XIII apparaît dans le roman. Il est présenté comme un roi faible et facilement influençable. Ce roi a réellement vécu, mais Alexandre Dumas en dresse un portrait romancé. Le Cardinal Richelieu est également un personnage qui a existé. Dumas en fait ici un être machiavélique qui veut absolument piéger les autres. Rien n'indique que le véritable Cardinal était ainsi.

La reine Anne d'Autriche apparaît aussi. Dans le roman, Dumas invente l'histoire selon laquelle elle est amoureuse de Georges Villiers. D'Artagnan est inspiré de Charles de Batz de Castelmore d'Artagnan, qui était âgé de 13 ans en 1625. Dumas s'est inspirée d'Armand de Sillègue d'Athos d'Autevielle pour Athos, et d'Isaac de Porthau pour Porthos. Aramis serait inspiré d'Henri d'Aramitz. Alexandre Dumas utilise également le duc de Buckingham et Monsieur de Tréville qui a existé sous le nom de Jean-Armand du Peyrer. Mais il transforme les personnalités et événements pour le besoin de la fiction.

B

Les personnages fictionnels

Lady de Winter, ou Milady, est une figure entièrement inventée. Elle représente la belle femme fatale qui travaille à la perte des hommes. Elle travaille pour le cardinal, ce qui en fait une femme mauvaise. Elle a une fleur de lys sur l'épaule, symbole très célèbre, qui est une marque qu'un amant lui a infligé.
Constance Bonacieux, dont d'Artagnan est amoureux, est également un personnage inventé. Elle représente la femme belle, douce et aimable.

III

Un succès retentissant

Le roman a connu un très grand succès, en France mais aussi dans d'autres pays. Il a été souvent adapté au cinéma, à la télévision ou au théâtre. Il existe des suites, une écrite par Alexandre Dumas (Vingt ans après) et d'autres inventées par d'autres auteurs.
L'expression "Un pour tous, tous pour un" est une des phrases les plus célèbres de la littérature française. Elle symbolise la loyauté, le courage et l'amitié.