Devenir Premium
Se connecter
ou

Médée (Euripide) Profil d'œuvre

Médée

Euripide

431 avant J.-C.

La pièce s'ouvre avec le prologue. La nourrice raconte comment Jason a séduit Médée, puis comment il l'a trompée. Maintenant, il a peur qu'elle se venge. Le gouverneur des enfants de Médée et Jason arrive alors et annonce la décision du roi Créon de chasser Médée. Jason a épousé la fille de Créon, roi de Corinthe.

Le chœur s'adresse à la nourrice, lui conseillant de tempérer Médée. Cette dernière ne peut néanmoins pas retenir sa colère. Elle explique qu'être une épouse est difficile. Créon arrive et lui apprend qu'il l'exile dans le but de protéger sa fille. Il donne à Médée un jour avant de partir.

Médée veut se venger. Jason tente de la raisonner, il lui explique qu'il doit avoir beaucoup d'enfants, qu'il se doit de les protéger afin de s'assurer une descendance. Médée rejette son raisonnement. Égée revient alors de Delphes où il a consulté l'oracle pour comprendre pourquoi il ne peut avoir d'enfants. Médée parvient à le convaincre d'accepter qu'elle vienne à Athènes après son départ de Corinthe. Elle s'adresse ensuite au chœur, réitérant son envie de vengeance. Elle veut tuer la femme de Jason, mais aussi les enfants qu'elle a eus avec lui, afin de le priver de toute descendance. Médée fait semblant de se réconcilier avec Jason. Puis, elle appelle ses enfants et leur confie le voile et la couronne que la nouvelle épouse de Jason va porter. Elle les a empoisonnés.

Dans le dernier acte, le gouverneur des enfants arrive sur scène avec eux. Médée hésite, puis décide qu'elle doit se venger. Un messager accourt et annonce que l'épouse de Jason et son père sont morts. Médée se convainc de tuer ses enfants tandis que Jason espère encore pouvoir les sauver. Médée apparaît sur le char du Soleil, accompagnée des deux cadavres de ses enfants. Elle ne semble pas éprouver de remords et glorifie au contraire son crime. Jason se lamente alors que Médée part pour Athènes, après avoir annoncé la mort prochaine de Jason.

I

Le mythe

Médée est un mythe. Elle apparaît dans la littérature grecque pour la première fois chez Homère. Elle est la fille du roi de Colchide, Aeétès, petite-fille du Soleil et nièce de la magicienne Circé. Grâce à Médée, Jason a pu s'emparer de la Toison d'Or et reconquérir son trône.
Médée aime Jason. Il lui a promis de l'épouser, et elle a trahi sa famille pour l'aider et partir avec lui. Elle a même tué son frère Apsyrtos. Elle tue aussi le roi qui a usurpé le trône de Jason, Pélias. Jason et Médée trouvent ensuite refuge à Corinthe, gouvernée par le roi Créon. Jason décide d'épouser la fille du roi. C'est l'abandon de Médée par Jason, et le meurtre de ses propres enfants par vengeance, qui constitue la trame tragique des pièces associées à Médée, et de la tragédie qu'Euripide lui consacre.

II

La condition de la femme

C'est dans le prologue que la nourrice expose la situation de Médée. Le coupable est Jason, qui a trompé Médée : "Maintenant tout est ennemi, et malade l'amour le plus grand, car, trahissant ses enfants à lui et ma maîtresse, Jason s'accouple à une épouse de sang royal."
Médée est une femme abandonnée, trompée et trahie. C'est une femme qui refuse de se laisser faire. Elle est peinte comme violente, pleine de haine : "son esprit est brutal". Lorsque Médée paraît sur scène, elle est décomposée, triste, mais surtout outragée. Elle promet de se venger.
Euripide en profite pour dénoncer la situation des femmes à Corinthe, à travers le personnage de Médée. Elle explique ainsi que la condition de la femme est la même que la condition de l'étranger. Ils sont soumis. L'épouse doit se soumettre à son mari.

III

La vengeance de Médée

Médée explicite dès son apparition sur scène son sombre projet : "Mourez, enfants maudits d'une mère haineuse, et votre père avec ! Que toute la maison s'anéantisse !" Elle a déjà décidé de tuer ses enfants. Le reste de la pièce constitue la mise en place de sa vengeance. Elle tente de gagner du temps en demandant à Créon un jour de plus. Elle feint ensuite d'accepter sa situation pour mieux anéantir les projets de Jason.
Euripide fait le portrait de Jason comme un homme lâche, un faible qui fait tout par opportunisme. Le désir de vengeance de Médée est ainsi mieux compris. Le chœur, à plusieurs reprises, s'associe à sa douleur. Il tente aussi de la dissuader de tuer ses enfants, mais Médée est décidée et rien ne peut l'arrêter.

IV

Une fin tragique

La pièce est tragique. D'une part, l'idée de fatalité plane sur la pièce. Médée a décidé de tuer ses enfants et rien ne peut l'arrêter. Elle ne peut échapper à son destin. Sa lignée est rappelée, puisqu'à la fin de la pièce, elle part sur le char du Soleil dont elle est la petite-fille. La pièce tourne autour de l'idée de descendance, de lignée, et celle de Jason est complètement détruite à la fin.
Il y a aussi de l'ironie tragique dans la pièce. Les enfants de Médée sont d'abord exilés avec leur mère avant d'avoir la possibilité de rester : "Maîtresse, les enfants sont libres, on ne les exile plus." C'est ce qui signe leur arrêt de mort, puisque Médée ne peut même plus partir avec ses enfants. La pièce est également empreinte du registre pathétique (monologue désespéré de Médée). La fin de la pièce marque la mort des enfants, et le désespoir de Jason. Toutefois, Médée n'est pas punie pour son crime. Elle ressort triomphante de la pièce. Elle semble une déesse, comme si elle avait accompli son destin de descendante d'un dieu.