Devenir Premium
Se connecter
ou

Cinq semaines en ballon Profil d'œuvre

Cinq semaines en ballon

Jules Verne

1863

Le docteur Samuel Fergusson, un explorateur, part en voyage à bord d'un ballon gonflé à l'hydrogène, le Victoria. Il vient d'inventer un nouveau mécanisme pour pouvoir faire voler le ballon. Il est accompagné de son serviteur Joe et de son ami Richard "Dick" Kennedy, un chasseur. Ils veulent survoler l'Afrique de l'Est, zone encore peu explorée.

Le voyage les emmène de Zanzibar au Sénégal. Le livre décrit leurs multiples et dangereuses aventures en territoire inconnu. Ils découvrent les marchés orientaux, le lac Ukéréoué ou encore les sources du Nil. Ils observent la végétation et s'intéressent aux figuiers-palmiers. Ils découvrent également les animaux comme les lions.

Ils sont attaqués plusieurs fois au cours du roman, notamment lorsqu'ils campent dehors. Mais ils manquent surtout de périr lors d'une tempête et plus tard d'un ouragan. Ils doivent apprendre à supporter la sécheresse du désert et la chaleur.

À la fin du roman, le docteur Fergusson fait une conférence où il décrit son long et périlleux voyage. Joe et lui sont maintenant plus qu'un maître et un serviteur, ces aventures les ont rapprochés, ils sont amis.

I

L'exploration de l'inconnu

A

Une nouvelle terre

Le roman comporte de nombreuses descriptions de l’Afrique, continent qui restait nouveau et inconnu pour beaucoup de lecteurs de Jules Verne. L'auteur y développe les connaissances de son époque sur la géographie.
De nombreuses régions restent encore inexplorées, et les héros se lancent à leur découverte. Ils traversent notamment le Tchad, le Sénégal et le Sergo. Le roman de Jules Verne permet ainsi de comprendre que son époque est très intéressée par les découvertes. Il reste de nombreuses cultures à étudier, de nombreux pays à visiter. Toutefois, l'auteur met en garde contre certaines volontés colonisatrices.

B

La population africaine

Le livre présente une certaine vision de la population africaine. Les héros rencontrent des autochtones qui pratiquent des rites et traditions inconnues en Occident. On trouve ainsi plusieurs discours dans le roman sur les ethnies.
Jules Verne développe notamment le rôle des missionnaires en Afrique, qui avaient pour but l'évangélisation des populations africaines. Pour un lecteur de l'époque de Jules Verne, ces descriptions étaient très intéressantes, car elles permettaient de découvrir la culture d'un peuple dont on connaissait finalement peu de choses. Le lecteur, tout en s'amusant des aventures des personnages, peut ainsi apprendre comment vivent d'autres personnes.

II

La science

A

Les progrès techniques

Le voyage que propose Jules Verne est marqué par le progrès scientifique et technique. Il utilise des découvertes de l’époque.
Il fait également preuve d’anticipation, car le héros a trouvé un moyen de faire voler son ballon (on parle d’aérostation). Les personnages sont même attirés par la possibilité de voyager dans l’espace. Jules Verne est fasciné par la science et les progrès techniques. Il a tendance à les montrer sous un jour positif, mais il se pose aussi la question de la puissance de la machine et, peut-être, de la façon dont elle peut finir par contrôler l'homme. L'invention du héros lui permet de voyager, mais le ballon est également un moyen de transport dangereux.

B

Les phénomènes météorologiques

Le voyage en ballon est l’occasion pour Jules Verne d’écrire sur des phénomènes météorologiques. Ainsi, les héros du livre sont confrontés à différentes intempéries, comme par exemple lorsqu’ils doivent affronter un orage tropical. Les personnages découvrent également le phénomène du mirage. L'écrivain est tout aussi fasciné par la biologie et la météorologie que par les progrès techniques. Il semble avoir étudié les phénomènes comme les tempêtes et les orages avant d'écrire son livre. Il se lance en effet dans des descriptions assez précises pour relater les intempéries. Il y a un véritable souci de réalisme, mis au service de l'aventure.

III

Une critique de la société

Le voyage que raconte Jules Verne permet également de confronter les us et coutumes de deux civilisations. Mais les héros se rendent également compte que certaines choses sont similaires.
Un épisode développe la façon dont certains Africains appliquent la peine de mort de façon barbare à des criminels, mais les héros considèrent que la pendaison n’est pas un châtiment juste non plus (elle est appliquée en France).
Jules Verne évoque l’esclavage dans ce roman. Il en fait une critique. Il parle de ce "grand marché d’esclaves" et la description qu’il en fait permet de dire que les héros trouvent cela révoltant. Si le roman de Jules Verne se veut avant tout divertissant, l'auteur n'hésite donc pas à dénoncer des pratiques qu'il trouve révoltantes. Il utilise donc la fiction pour parler de sujets graves.

En dépit des fatigues de tous genres, et sous tous les climats, la constitution de Fergusson résistait merveilleusement ; il vivait à son aise au milieu des plus complètes privations ; c'était le type du parfait voyageur, dont l'estomac se resserre ou se dilate à volonté, dont les jambes s'allongent ou se raccourcissent suivant la couche improvisée, qui s'endort à toute heure du jour et se réveille à toute heure de la nuit.

Jules Verne

Cinq semaines en ballon

1863