Manon LescautProfil d'œuvre

Manon Lescaut

Antoine François Prévost

1731

Le prologue s'ouvre sur Renoncour qui raconte ses mémoires. Il y narre les aventures du chevalier Des Grieux, un homme honnête qui s'est perdu par amour. Six mois avant de partir en Espagne, Renoncour remarque une très belle femme dans un convoi de prostituées, qui est suivi par un homme. Il interroge cet homme, qui est Des Grieux, mais il ne lui répond pas. Deux ans plus tard, il le retrouve. Des Grieux raconte alors son histoire.
Il est tombé amoureux de Manon, une femme que l'on emmenait de force dans un couvent. Ils se sont enfuis ensemble. Mais bientôt ils n'ont plus d'argent, et Manon se fait entretenir par un riche fermier, le général de B***. Le jeune homme, blessé, se plonge dans la religion. Deux ans plus tard. Manon demande une entrevue avec Des Grieux, qui est devenu abbé. Il retombe amoureux d'elle et ils s'enfuient à Chaillot où ils vivent heureux un temps. Bientôt, ils n'ont de nouveau plus d'argent, et le frère de Manon conseille au jeune homme de prostituer Manon ou de tricher au jeu. Des Grieux choisit l'escroquerie. Manon décide d'abuser de la confiance de G. M***, qui la veut pour maîtresse, et lui vole argent et cadeaux. Ils sont dénoncés à la police, Des Grieux est incarcéré à Saint-Lazare et Manon à l'Hôpital.

Des Grieux parvient à s'échapper et délivre sa compagne. Le fils de G. M*** tombe amoureux de Manon, et elle feint de l'aimer pour l'escroquer. Des Grieux est de nouveau trahi par sa maîtresse. Il menace de la quitter et de se tuer. Ils décident alors ensemble de séquestrer le fils de G. M*** et de le voler. Mais le père les surprend. Ils sont alors emprisonnés au Châtelet. Le père de Des Grieux le fait libérer, et Manon est condamnée à l'exil. Elle est envoyée dans les colonies du Mississippi. Des Grieux part avec elle.

En Louisiane, Des Grieux souhaite épouser Manon. Mais le gouverneur a promis de la livrer à son neveu Synnelet. Des Grieux tue son rival. Les amants fuient à travers le désert, et Manon meurt dans les bras du jeune homme, épuisée. Après l'avoir enterrée, Des Grieux rentre en France où il apprend la mort de son père. Accablé, il promet de vivre à présent une vie honnête.

I

La structure du roman

La structure de Manon Lescaut est celle d'un roman à tiroirs. Le roman fait partie des Mémoires et Aventures d'un homme de qualité qui s'est retiré du monde, les mémoires du narrateur, le marquis de Renoncour. Il laisse ici la parole à Des Grieux. Il raconte d'abord comment il a rencontré Des Grieux. Puis c'est le point de vue du jeune homme qui est adopté. On parle de récit enchâssé, le narrateur-personnage raconte sa vie alors qu'un autre narrateur-personnage évoquait la sienne.
La chronologie des épisodes est très précise. L'histoire commence à la fin du règne de Louis XIV. On est alors sous la régence de Philippe d'Orléans. Le libertinage des mœurs devient plus répandu. Les deux héros s'inscrivent dans cette époque. Ils enchaînent les crimes pour vivre leur passion et essaient d'être heureux mais ne parviennent jamais vraiment à l'être. Leurs différentes péripéties sont relatées, jusqu'à la mort de la jeune femme et la décision du jeune homme de retrouver une vie morale.

II

Le narrateur

A

La focalisation interne

La focalisation interne qui est utilisée permet de plonger le lecteur dans la tête du héros. Il suit ainsi ses sentiments, ses émotions. Elle permet aussi de rendre les différents rebondissements plus haletants, puisque l'on est au plus près du héros. Le jugement moral du lecteur est suspendu, car il compatit avec la situation de Des Grieux.
Le lecteur est ainsi placé dans la peau d'un héros criminel, mais le sent parfois victime. Le narrateur tait parfois des événements, ou attend avant de relater certaines choses. Il maîtrise l'art du suspense. Il interpelle souvent son auditoire, ici Renoncour, pour éveiller sa pitié ou son attention.

B

L'expression des sentiments

En évoquant constamment son amour pour Manon, Des Grieux cherche à diminuer sa culpabilité. On peut plus facilement pardonner à un homme amoureux qu'à un criminel de sang-froid. L'expression des sentiments apporte un caractère noble au personnage. Manon et Des Grieux sont tous les deux beaux, ils tombent profondément amoureux. Ils attirent la pitié du lecteur. Plusieurs personnages, en rencontrant le jeune couple, tombent sous son charme. Ce sont des êtres qu'on a envie de protéger et d'aider.
Le narrateur apparaît ainsi comme éperdu d'amour. Il utilise toutes les ressources du langage pour traiter de ses sentiments. Il n'hésite pas à s'emporter contre son amante quand il relate ses tromperies. Il utilise surtout le lyrisme.

C

Un plaidoyer

Des Grieux racontant sa propre histoire, il tente de se faire pardonner, de se justifier. Il se montre victime d'une passion violente. Il cherche constamment à mettre en avant sa noblesse de cœur et sa naïveté, pour excuser ses crimes. Il a souvent tendance à montrer Manon comme plus sombre que lui ne l'est.
Des Grieux rappelle aussi que le libertinage est monnaie courante à son époque. Il cherche à excuser son comportement en pointant du doigt l'immoralité ambiante. Il estime qu'avoir une maîtresse ne peut complètement déshonorer un gentilhomme. Il prend ainsi l'exemple d'hommes célèbres qui ont mené le même genre de vie que lui.
Des Grieux invoque aussi Dieu et parle de fatalité. Ce sont les caprices du destin qui le conduisent à mal agir. À chaque fois qu'il essaie de se séparer de Manon, elle revient. Le Ciel ne l'aide pas. Il est victime de la volonté divine.