Devenir Premium
Se connecter
ou

Exercices de style Profil d'œuvre

Exercices de style

Raymond Queneau

1947

L'ouvrage de Raymond Queneau, Exercices de style, est une réécriture de la même histoire de quatre-vingt-dix-neuf façons différentes. Chaque texte est très court. L'histoire, très simple, est la suivante : le narrateur croise dans un bus un jeune homme, décrit comme ayant un long cou et un chapeau. Ce dernier parle avec un autre voyageur. Puis, il change de place. Le narrateur croise de nouveau cet homme un peu plus tard, près de la gare Saint-Lazare. Le voyageur est alors en discussion avec un ami.

À chaque texte, Raymond Queneau apporte une empreinte particulière. Il se contraint toujours à respecter certaines "règles littéraires" qu'il s'impose lui-même. Chaque histoire correspond donc à un style particulier.

I

Les différentes réécritures

L'ouvrage est composé de différentes réécritures. On trouve des réécritures poétiques. Dans un texte, Raymond Queneau choisit de n'écrire qu'en alexandrins. Il joue également beaucoup sur les mots. L'un des textes est ainsi basé sur les homophones. Ainsi, le texte ne veut rien dire tant qu'on ne le lit pas à voix haute. Raymond Queneau propose aussi des réécritures basées sur les cinq sens, dont une uniquement sur les métaphores culinaires. Il change également la langue, une des histoires étant écrite avec un patois de paysan.
L'auteur propose aussi différents genres de textes. On trouve ainsi une réflexion philosophique ou un télégramme. Il joue avec les temps, un des textes est entièrement écrit au passé simple. Il choisit également de raconter l'histoire de la fin au début.

II

De multiples registres

On trouve différents registres :

  • Il y a le registre comique, les histoires sont écrites pour amuser et faire rire le lecteur. L'auteur joue alors énormément sur les mots.
  • On trouve également le registre polémique, il s'agit alors d'argumenter pour persuader le lecteur de quelque chose.

L'auteur utilise un vocabulaire dialectique et de nombreux termes logiques pour structurer le discours. Un des textes est aussi écrit au registre fantastique, les phénomènes racontés sont étranges, le champ lexical de l'étrange domine.

III

Le pop-art

L'ouvrage peut être associé au courant artistique du pop-art. Le pop-art est une forme expérimentale qu consiste à faire "des mélanges". Souvent, un même motif est réutilisé plusieurs fois. C'est bien ce que fait Raymond Queneau ici, racontant la même histoire de plusieurs façons différentes.
L'auteur invente également de nouveaux mots. Il fait des assemblages particuliers. Raymond Queneau est ainsi estimé comme le créateur du "néo-français", particulièrement pour son ouvrage Zazie dans le métro.

IV

Les personnages

L'ouvrage se base sur trois personnages. Il y a d'abord le narrateur, celui qui raconte l'histoire. On trouve ensuite un jeune homme. On apprend différentes choses sur lui en fonction des histoires. On sait qu'il a 27 ans 3 mois et 8 jours. On sait qu'il mesure 1 mètre 72 et pèse 65 kg. Il a un long cou et des tresses, ainsi qu'un chapeau. Le narrateur le décrit comme timide, un peu ridicule et peureux.
On sait que le passager a 48 ans 4 mois 3 jours, mesure 1 mètre 68 et pèse 77 kg. L'auteur livre donc une description physique assez peu développée de lui, mais le lecteur en apprend tout de même plus sur cet énigmatique personnage que sur le narrateur.