Lancelot ou le Chevalier à la CharretteProfil d'œuvre

Lancelot ou le Chevalier à la charrette

Chrétien de Troyes

XIIe siècle

Pendant les fêtes de l'Ascension, le chevalier Méléagant, fils de Baudemagne, arrive au royaume de Logres. Il défie le roi Arthur. Il lui annonce qu'il a capturé des dames et des demoiselles de la cour. Il propose au roi de se battre. Si le roi gagne, les prisonnières sont relâchées. Si le roi perd, Méléagant lui prend sa reine Guenièvre et garde les prisonnières. Le chevalier Keu part avec la reine, ce qui fait partie du marché, mais le chevalier Gauvain n'approuve pas cette décision et part à leur recherche. Il retrouve seulement le cheval de Keu et des traces de sang.

Gauvain rencontre un chevalier sans nom. Il s'agit de Lancelot (le nom est dévoilé beaucoup plus tard). Un nain apparaît et leur dit qu'ils pourront trouver la reine s'ils acceptent de monter sur sa charrette, ce qui est un signe d'opprobre à l'époque médiévale. Lancelot accepte cette épreuve après une certaine hésitation.
Les deux chevaliers arrivent dans un château. Deux jeunes filles les accueillent. Elles les préviennent que seul un homme pur peut dormir dans le lit qu'elles ont. Lancelot s'y endort tout de même. Une lance enflammée tombe du plafond et lui égratigne juste la peau. Il se rendort.

Le lendemain, les deux chevaliers reprennent leur chemin. Ils rencontrent une jeune femme qui leur dit qu'ils vont affronter une épreuve difficile. Ils devront traverser le Pont Evage ou le Pont de l'Épée. Gauvain choisit de passer par le Pont Evage. La jeune femme leur demande de promettre qu'ils lui donneront une récompense quand elle le demandera.

Lancelot choisit le Pont de l'Épée. Il se bat contre le gardien du gué mais ne le tue pas car une jeune femme le lui demande. Un peu plus loin, une demoiselle lui offre l'hospitalité, mais en échange elle veut qu'il partage sa couche. Il accepte à contre-cœur, mais après le dîner la jeune femme est attaquée par des hommes. Lancelot la sauve, et passe finalement la nuit avec elle sans que rien ne se passe.

Le lendemain la demoiselle demande à Lancelot de lui servir d'escorte et de la protéger. Près d'une fontaine ils découvrent un peigne qui appartient à la reine. La jeune femme garde le peigne, Lancelot prend les cheveux de Guenièvre qui y sont accrochés. En chemin, ils tombent sur l'amoureux de la demoiselle qui engage un combat contre Lancelot. Ils décident de poursuivre le duel dans un endroit plus grand et se dirigent vers une clairière. Là, des jeux se déroulent, et des hommes reconnaissent le chevalier à la charrette : c'est Lancelot. Le père de l'autre chevalier lui demande de différer le combat, car il faut respecter le chevalier. Lancelot et la demoiselle vont dans un cimetière. Lancelot y voit alors les épitaphes futures de ses compagnons. Il arrive notamment à soulever une dalle réputée impossible à porter par un homme. Il découvre qu'il s'agit de sa propre tombe. L'amoureux de la jeune femme renonce finalement à se battre contre Lancelot.

Le chevalier rencontre un homme et un écuyer. Ce dernier leur apprend que les prisonniers de Logres se sont révoltés car ils ont appris que leur libérateur arrivait. Mais les hommes sont faits prisonniers. Heureusement, Lancelot possède un anneau magique, donné par une fée quand il était enfant. Il parvient ainsi à s'échapper en devenant invisible. Après un nouveau duel contre un chevalier, Lancelot arrive au pont de l'épée. Alors qu'il est blessé, il parvient à le traverser. Il rencontre Baudemagu, le père de Méléagant. Ce dernier héberge et soigne Lancelot. En échange, le chevalier accepte de livrer bataille contre son fils le lendemain.

Pendant le duel, Lancelot, affaibli, jette un coup d'œil à la fenêtre où il voit la reine. Cela lui donne du courage. Baudemagu implore la reine d'avoir pitié de son fils. Guenièvre fait donc cesser le combat, mais Méléagant frappe Lancelot lâchement alors que celui-ci a déposé les armes. Ce dernier remporte toutefois le combat. La reine paraît froide avec Lancelot, qui ne comprend pas pourquoi.

Lancelot est capturé. La rumeur court qu'il a été tué. La reine est désespérée. Elle aime Lancelot mais ne peut pas l'avouer. Lancelot quant à lui apprend que Guenièvre est morte, ce qui le bouleverse. Il tente de se tuer. Ses amis le sauvent et l'emmènent chez Baudemagu où la vérité éclate. Lancelot apprend ainsi que la reine l'aime. La nuit, il partage son lit. Le lendemain, Méléagant croit que Keu a partagé la couche de la reine.
Lancelot veut rejoindre Gauvain. Il rencontre un nain qui le capture. Les amis de Lancelot partent à sa recherche. Ils vont chez Baudemagu, qui les aide. Une lettre arrive, qui exige le retour de Guenièvre chez Arthur.

À la cour du roi Arthur, Gauvain est acclamé à la place de Lancelot. Un tournoi est organisé. Lancelot veut y participer, pour prouver son amour à Guenièvre. La sœur de Méléagant le libère de la prison où son frère le tient enfermé. Il promet de revenir ensuite. Il participe anonymement au combat. Il remporte le tournoi, seule la reine a compris qui il était. Lancelot retourne ensuite dans sa prison.

Méléagant se rend à la cour d'Arthur. Il défie Lancelot devant le roi, sachant que le chevalier ne pourra pas défendre son honneur car il est en prison. Gauvain part à la recherche de son ami. Il décide que s'il ne le retrouve pas, il participera au duel à sa place. La sœur de Méléagant décide de libérer Lancelot. Ce dernier arrive pour honorer le duel juste à temps. Il tue Méléagant dans le combat. Le texte se termine là, inachevé par Chrétien de Troyes.

I

L'auteur

Le Chevalier à la charrette est peut-être une commande de Marie de Champagne à Chrétien de Troyes. Elle était une mécène importante à son époque.
Chrétien de Troyes est un célèbre auteur du Moyen Âge. On sait assez peu de choses sur sa vie. Toutefois, de nombreuses œuvres qu'il a écrites sont encore consultables aujourd'hui : Érec et Énide, Cligès, Yvain ou le Chevalier au lion, Lancelot ou le Chevalier à la charrette, Perceval ou Le Conte de Graal. Il est considéré comme le créateur du roman de chevalerie du cycle arthurien et des Chevaliers de la table ronde.

II

Lieux et personnages

Lancelot est le héros du roman. C'est un chevalier du roi Arthur. Il est connu aussi pour avoir trompé son roi en devenant l'amant de la reine Guenièvre. Son nom n'apparaît que tardivement dans l'histoire.
Arthur est le roi du royaume de Logres. Il apparaît dans le roman comme un homme qui a peu d'autorité. Les chevaliers semblent prendre des décisions à sa place.
Guenièvre représente l'idéal de la femme aimée. Elle occupe une position royale, elle est belle et douce. Gauvain est le neveu du roi Arthur, fidèle ami de Lancelot.
Bademagu est le souverain du royaume de Gorre. C'est un homme respectable.
Méléagant est le fils de Bademagu. Chevalier, il fait preuve d'un certain courage, mais c'est un traître. Il ne cesse de défier le roi Arthur. Il ne fait pas honneur à son père. L'histoire se déroule en Grande-Bretagne. Le royaume de Logres se trouve au sud-est du pays et le royaume de Gorre est dans la région de Bath. C'est un lieu surnaturel.

III

Les épreuves du chevalier

Le roman chevaleresque suit les aventures épiques et courtoises d'un chevalier. Lancelot se montre courageux et fort. Il doit relever de nombreux défis au cours du roman. On appelle les péripéties du personnage des épreuves. Elles servent à prouver la valeur du chevalier.
Lancelot se bat ainsi plusieurs fois dans le roman. Il affronte d'autres chevaliers et ressort toujours vainqueur. Il y a également d'autres épreuves : le lit défendu, le passage des pierres, le Pont de l'Épée... Les rebondissements sont nombreux dans le roman. Lancelot ne connaît pas le repos. Le but de ces péripéties est d'élever Lancelot au rang de chevalier reconnu. À la fin du récit, il doit être acclamé par son roi et par la foule.

IV

L'amour courtois

L'amour courtois est essentiel dans un roman chevaleresque. Le chevalier doit aimer une belle femme, de rang supérieur au sien. Normalement, l'amour courtois est un amour idéal, qui reste donc pur. Il est platonique.
Lancelot se bat bien à plusieurs reprises pour la reine, il est même prêt à mourir pour elle, et ne cesse de lui prouver son amour. Toutefois, leur amour ne reste pas platonique, puisqu'ils partagent ensemble une nuit d'amour.
Lancelot rencontre de nombreuses demoiselles au cours du roman, et il est ainsi sujet à la tentation. Toutefois, il reste toujours fidèle à Guenièvre. Les épreuves sont donc aussi amoureuses. Le chevalier révère la femme aimée. Il est son vassal. Il lui doit obéissance et fidélité.

V

Lancelot, un héros

À plusieurs reprises, l'auteur se montre ironique. Toutefois, Lancelot est un véritable héros. S'il est un peu ridicule sur sa charrette, il accepte toutefois d'y monter par amour pour Guenièvre. Il est prêt à se ridiculiser pour la sauver, ce qui devient une preuve d'héroïsme.
Il accomplit de nombreuses prouesses. La scène la plus significative est celle au cimetière. Lancelot lit les noms de tous les plus grands chevaliers de la Table Ronde, qu'il intégrera plus tard. Sa tombe y est également, la plus grande et la plus belle de toutes.
Il a une force surhumaine, il parvient à soulever une dalle que seule la force de sept hommes peut déplacer. Il réussit à traverser le Pont de l'Épée.

C'est un tombeau qui surpasse tous les ouvrages antérieurs. Jamais on n'en a vu un aussi richement sculpté ; il est plus beau à l'intérieur qu'à l'extérieur. Mais abandonnez l'idée, qui ne pourrait être par vous réalisée, de regarder l'intérieur. Pour le mettre au jour, il faudrait sept hommes des plus robustes et des plus grands afin d'ouvrir la tombe, car elle est couverte d'une lourde dalle. Oui, sachez bien, c'est une chose certaine, il y faudrait sept hommes plus forts que vous et moi. Il y a une inscription qui dit : celui qui soulèvera cette dalle à lui tout seul libérera ceux et celles qui sont retenus prisonniers en cette terre dont nul ne peut sortir, même clerc ou gentilhomme, une fois qu'il y est entré. Nul n'en est encore revenu. On y retient prisonniers les étrangers tandis que les habitants du pays vont et viennent, entrent et sortent à loisir.

Chrétien de Troyes

Lancelot ou le Chevalier à la charrette

XIIe siècle

VI

Le merveilleux

Certains personnages sont issus de l'imaginaire merveilleux. Ainsi, il est fait mention d'une fée, d'une demoiselle qui prédit l'avenir et d'un nain. On trouve aussi des objets magiques, comme le lit qui s'enflamme ou encore l'anneau qui rend invisible. Le merveilleux est aussi présent à travers la force surhumaine de Lancelot. Le cimetière est également un lieu magique où Lancelot voit l'avenir, les tombes de ceux qui vont mourir. Le royaume de Gorre est un lieu surnaturel.
Ainsi, le roman chevaleresque est marqué par des passages qui rappellent les contes de fées. Personnages et lieux sont marqués par le merveilleux.