Devenir Premium
Se connecter
ou

Médée (Anouilh) Profil d'œuvre

Médée

Jean Anouilh

1947

Médée et Jason sont mariés depuis dix ans. Ensemble, ils ont eu deux fils. Ils forment un couple infernal, qui tue, ment et vole. Ils sont accompagnés par Mady Berry, la nourrice de Médée. Mais Jason est fatigué de cette vie de crimes. Il veut quitter Médée et épouser la fille du roi Créon, Créuse. Il croit ainsi pouvoir vivre une vie plus calme.

Un garçon vient trouver Médée et la nourrice pour leur annoncer que Jason va épouser Créuse. Créon vient ensuite annoncer à Médée qu'elle doit s'exiler, sinon il la livrera aux fils de Pélias, roi qu'elle a tué. Créon apprend aussi à Médée qu'elle ne peut pas partir avec ses fils. Médée demande une nuit pour réfléchir, ce qui lui est octroyé. Jason apparaît et avoue à Médée qu'il ne l'aime plus. Il lui dit qu'il a maintenant pitié d'elle. Il s'agit d'une scène de confrontation entre les deux héros, qui évoquent leur relation, leur mariage. C'est une scène de rupture déchirante, que Médée refuse d'accepter.

Médée envoie ses enfants porter un cadeau de noces à la fille de Créon, un voile d'or et un diadème empoisonnés. Créuse et Créon meurent en les touchant. La population est en colère et vient taper contre la roulotte dans laquelle vit Médée. Celle-ci met le feu à sa roulotte et égorge ses enfants. Elle se tue ensuite. L'ordre est rétabli dans la ville de Corinthe.

I

Le mythe de Médée

Médée est un mythe. Elle apparaît dans la littérature grecque pour la première fois chez Homère. Elle est la fille du roi de Colchide, Aeétès, petite-fille du Soleil et nièce de la magicienne Circé. Grâce à Médée, Jason a pu s'emparer de la Toison d'Or et reconquérir son trône.
Médée aime Jason. Il lui a promis de l'épouser, et elle a trahi sa famille pour l'aider et partir avec lui. Elle a même tué son frère Apsyrtos. Elle tue aussi le roi qui a usurpé le trône de Jason, Pélias. Jason et Médée trouvent ensuite refuge à Corinthe, gouvernée par le roi Créon. Jason décide d'épouser la fille du roi. C'est l'abandon de Médée par Jason, et le meurtre de ses propres enfants par vengeance, qui constitue la trame tragique des pièces associées à Médée et de la tragédie qu'Anouilh lui consacre.

II

Une réécriture du mythe

Le texte d'Anouilh reprend les éléments du mythe de Médée, mais il en est une réécriture. La première modification qu'il effectue est la mort violente de Médée, qui survivait à la fin des pièces d'Euripide, Sénèque et Corneille. Jason observe, à la fin de la pièce, l'anéantissement de sa famille. Il porte un regard désabusé sur le monde, il trouve la vie absurde.
Le mythe est modernisé. Médée vit dans une roulotte. La pièce se concentre sur la rupture amoureuse d'un couple. Il y a une insistance sur la vie quotidienne, avec l'importance donnée à la nourrice. Le langage est fait de termes familiers et quotidiens : "café", "éplucher les légumes", "goutte chaude". Plusieurs récurrences du "on" indéfini et familier : "on mange la soupe", "on a fauché", "on va rentrer".

III

La scène, le lieu de la tragédie

La scène théâtrale devient un lieu d'enfermement pour certains personnages. Ils se sentent emprisonnés, à l'image de Jason qui veut fuir Médée. Ils se sentent exclus, comme Médée qui est chassée. À la fin de la pièce, la nourrice dénonce cette vie toujours sur le départ. Elle fait l'éloge d'une sédentaire et tranquille.
Médée veut marquer la scène de sa présence. Elle ne veut pas être oubliée. Pourtant, elle vit déjà en exil, dans une roulotte. Il n'y a pas d'ancrage dans la réalité, d'ancrage dans la vie pour le personnage. Petit à petit, Médée est poussée vers l'intérieur de sa roulotte, qui devient le lieu de l'enfermement et de l'exil dans lequel elle meurt avec ses enfants.

IV

L'importance du temps

Le temps est important dans la pièce d'Anouilh. Les personnages veulent vivre, ils se sentent rattrapés par le temps et veulent y échapper. Médée veut donner un sens à sa vie, elle veut ancrer sa réalité dans le monde. On peut citer la nourrice qui répète plusieurs fois dans la pièce : "Je veux vivre !"
Le temps est au cœur de la confrontation entre Médée et Jason. Ils évoquent leur passé, leurs souvenirs. Anouilh met en scène la rupture d'un couple. Jason n'aime plus Médée, le temps a passé. Médée refuse cette vérité, elle préfère se rattacher à ce qu'ils ont vécu. Jason choisit le futur, l'avenir, l'espoir. Il veut d'une vie où il peut profiter des choses. Médée est dans la passion, la destruction. Elle meurt avec ses enfants à la fin d'une journée, le soir, temps symbolique de la mort.

V

Les dialogues

Le dialogue dans la pièce fait office de duel. On peut parler de duel verbal. Les didascalies semblent valider cette idée : "Ils sont l'un en face de l'autre. Ils se regardent." Médée est toujours dans la confrontation à l'autre, avec Jason ou avec Créon.
Parfois, le temps de parole est équitable, comme entre Médée et la nourrice. Parfois, un personnage domine le duel. Médée est souvent celle qui monopolise la parole. Elle se livre aussi à des monologues, qui sont délibératifs. Cela donne donc l'impression qu'elle parle avec elle-même.